Forte sollicitation des marchés financiers - Amadou Gon Coulibaly rassure sur la politique d’endettement de la Côte d’Ivoire

Vendredi 16 Février 2018

Au cours des échanges avec la presse nationale et internationale ce mercredi 14 février, à  l’auditorium de la Primature, a tenu à rassurer tous les Ivoiriens sur la politique d’endettement de la Côte d'Ivoire. « Les chiffres provisoires de notre endettement ressortent à 42,8% du PIB en 2017, contre un taux de 42,1% en 2016 », a indiqué le chef du gouvernement. Ces chiffres en deçà de la norme communautaire UEMOA qui est de 70% sont fort appréciables, de son point de vue, comparés  à la situation au Sénégal (57,4%),  au Kenya (54,4%) et au Ghana (72,4%) d’endettement.

« Nos concitoyens peuvent donc être rassurés de la bonne gestion de notre endettement et de l’intérêt que porte le Gouvernement au bien être actuel et futur des Ivoiriens », a soutenu Amadou Gon Coulibaly, ajoutant que le grand succès enregistré par les différents eurobonds et les taux relativement bas obtenus sur les marchés internationaux constituent un signal positif pour la révision à la baisse, à moyen terme, des coûts sur le marché financier sous-régional. Il a soutenu que le niveau des ressources intérieures – qui s’élèvent à 3227,8 milliards de FCFA en 2017, couvre les dépenses salariales, de fonctionnement et d’investissement, notamment les salaires dont le montant s’est élevé à 1512 milliards de FCFA en 2017.

Selon lui, il n’y a pas de divergence avec le Fonds monétaire ivoirien (FMI) qui classe la Côte d’Ivoire parmi les pays à endettement modéré. « Nous avons une marge. On est à 42,8% de taux d’endettement malgré les chocs que nous avons connus avec la chute des cours du cacao. Nous nous donnons toujours cette marge pour même avec des situations de choc économique, nous puissions demeurer dans la limite des 70%, la norme communautaire », a souligné le chef du gouvernement. Le tout n’est pas de s’endetter, soutient-il, il faut savoir s’endetter ; c'est-à-dire trouver des prêts à des taux qui soient optimum pour le service de la dette soit supportable. Aussi faut-il créer la richesse à travers les investissements réalisés, de sorte à pouvoir rembourser les fonds levés sur les marchés financiers.

 

A quoi servent les fonds levés sur les marchés financiers ?

Les fonds levés sur le marché financier régional et international sont donc destinés entièrement au financement du développement à travers la réalisation d’infrastructures et des services sociaux de base. Il s’agit de satisfaire les besoins des populations en matière de route, d’eau potable, d’électricité, etc.

En matière d’électricité par exemple, il a indiqué que 4 639 localités sur les 8 513, au total, ont été couvertes en 2017. Il a réitéré l’engagement de l’Etat de finaliser l’électrification de tous les villages des plus de 500 habitants au plus tard en 2019, avec une masse critique pour 2019. Pour ce qui concerne l’accès à l’eau potable, Amadou Gon a reconnu qu’en dépit des travaux engagés depuis 2012, il se pose encore dans des communes d’Abidjan des problèmes d’approvisionnement pour des raisons de vétusté du réseau de distribution et de nécessité d’extension dudit réseau. Des travaux sont en cours, rassure-t-il, en vue de résorber ces problèmes, avec un accent particulier sur l’approvisionnement des villes et localités de l’intérieur.

Dans le secteur du logement, le programme présidentiel de logements sociaux et économiques devrait voir son rythme de production accéléré, avec plus de 10000 maisons livrées en 2018, contre 4702 en 2017. Dans le secteur des transports, après une première tranche de 500 bus venus renforcer son parc, la SOTRA devrait accueillir 500 autres bus cette année. Toujours dans le secteur des transports, il a annoncé les travaux d’agrandissement du port de San Pedro, qui devront connaître un début de réalisation cette année avec plus de 350 milliards de FCFA d’investissement. Seront engagés également les travaux de réalisation d’autre part du 4ème pont, des 3 échangeurs sur le boulevard Mitterrand, et d’autre part de réhabilitation du pont Félix Houphouët-Boigny, du prolongement de l’Autoroute du Nord, sections Yamoussoukro-Tiébissou et Tiébissou-Bouaké, etc.

 E. Akani

 


Source: Minutes Eco

Publicité

SONDAGE

Cette année en Côte d'Ivoire, la première période de solde a lieu du 10 au 31 mars 2018. Y participeriez-vous?







Nombre de votes:384 Resultat Archive


PORTRAIT


Gérard Méa MANGOUA

Directeur Général UBIPHARM

Diplômé en Pharmacie obtenu à la Faculté de Paris V Descartes, Gérard Méa MANGOUA a occupé les postes suivants : • Direction des Services pharmaceutiques, LABORATOIRE GALENIQUE ; • Pharmacien Directeur, LABOREX CI ; • Directeur Général & Administrateur, LABOREX CI ; • Adminis... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 08-7510-51
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés