Industrialisation locale : une usine de transformation de noix de cajou construite à Abidjan

Jeudi 22 Février 2018

Le ministre ivoirien de l’industrie, Jean Claude Brou a procédé, le 20 février, à la visite des  installations à Abidjan d’une unité de transformation de noix de cajou dont l’ouverture officielle est prévue pour le mois de mars prochain.

Cette  usine, bâtie avec « des équipements de dernières générations » par un opérateur économique ivoirien est la plus importante de l’Afrique de l’Ouest,  va offrir plus de 2 000 emplois.

Pour le ministre, cet ouvrage est une « réponse concrète »  à la préoccupation du gouvernement relative à la transformation locale de la noix de cajou.

« Dans la politique agro-industrielle de la Côte d’Ivoire, une priorité est accordée à la transformation de l’anacarde, depuis 5 ans un programme spécial est mis en place », a déclaré le ministre Brou au terme de la visite en compagnie du maître d’ouvrage Kouao Niamouté.

« Des mesures spéciales, a-t-il fait savoir, portent entre autres sur la prime à la transformation, une subvention de 400 FCFA/kilo , les actions de promotion à travers le Salon international de la transformation de l’Anacarde, le renforcement de l’acquisition des matières premières à travers un système de récépissé d’entreposage, la facilitation pour la disponibilité des matières premières en accordant 15% de la production à l’industrie locale et le  soutien financier à travers le mécanisme d’amorçage »

Construite sur une superficie de 18 000 m2, cette usine située en zone portuaire à Abidjan, dispose également d’un centre d’entreposage de 2 hectares d’une capacité de plus de 100 tonnes sur la ville de Yamoussoukro précisément à Toumbokro.

Cet entrepôt en plus du stockage permet le calibrage des noix de cajou avant leur transfert sur Abidjan.

Coût total de l’investissement 34 milliards de F CFA, l’usine envisage transformer  plus de 60 milles dans ses débuts pour atteindre les 100 milles tonnes en vitesse de croisière, elle ouvrira officiellement ses portes dans le mois de mars 2018 et prendra part à la campagne 2018.

En tête de la production mondiale avec environs 700 milles tonnes annuelles, la Côte d’ivoire ne transforme que 55 milles tonnes de sa production, à peine 6%.

Face à cette situation qui constitue un manque à gagner important pour l’économie nationale, le Gouvernement s’est fixé l’objectif d’atteindre la transformation de plus de 300 milles tonnes au plan locale soit 50%.

R. K.


Source: Minutes Eco

Publicité

SONDAGE

Le décret portant interdiction d’importer des véhicules de 5, 7 et 10 ans d’âge sur le territoire national est entré en vigueur depuis le 1er juillet 2018. Votre avis?







Nombre de votes:159 Resultat Archive


PORTRAIT


Alain Kouadio

PDG du Groupe Kaydan

Alain Kouadio a toujours fait de l’entrepreneuriat en Côte d’Ivoire son cheval de bataille. Il a occupé les fonctions d’Administrateur et Vice-président (de 2013 à 2017) de la Confédération des Grandes Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) en charge de la stratégie de l’Entrepren... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 08-7510-51
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés