Blanchiment des capitaux – Le GIABA arme les Etats contre l’utilisation des organisations à but non lucratif à des fins terroristes

Mardi 03 Avril 2018 / Jeudi 21 mai 2015 .Yamoussoukro . Réunion du 14e comité ministériel et la 23e réunion de la commission technique du GIABA (Image d'archive)

Le Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique de l’Ouest (GIABA) organise, du 4 au 6 avril 2018, à Abuja, au Nigeria, un atelier régional sur l’élaboration de cadres et de structures efficaces pour lutter contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme par le biais d’organisations à but non lucratif (OBNL). Un thème d’autant important que les résultats du premier cycle d’évaluation mutuelle des Etats membres du GIABA révèlent que bon nombre d’entre eux sont toujours confrontés à certains problèmes, notamment une sensibilisation inadéquate, une réglementation inefficace des OBNL et des lacunes dans les cadres juridiques et réglementaires nationaux de LBC/FT des OBNL. De nombreuses lacunes, souligne le GIABA dans un communiqué dont MinutesEco a obtenu copie, avaient dans le même sens été mises en évidence au cours d’un atelier régional organisé en 2017 au Togo, sur la prévention de détournement des organisations à but non lucratif (OBNL) à des fins de terrorisme. Celles-ci portent, notamment dans les structures et les cadres antiterroristes du secteur des OBNL, sur une compréhension des rôles des OBNL dans la mise en œuvre de la recommandation 8 du GAFI, une réglementation efficace des OBNL, etc. 

« L’importance des OBNL dans le développement économique, démontrée à travers des services humanitaires et de premières nécessités, ne saurait être surestimée. Cependant, plusieurs études ont souligné les vulnérabilités du secteur des OBNL détournées, en particulier, aux fins de financement du terrorisme (FT) », indique le communiqué du GIABA. L’atelier qui réunira une cinquante de participants et experts des quinze pays de la CEDEAO vise à créer une plate-forme de réflexion approfondie sur les meilleures pratiques, à établir un consensus et à encourager la coopération et la collaboration afin de prévenir l’utilisation abusive des organisations à but non lucratif à des fins terroristes.

Emmanuel Akani 


Source: Minutes Eco

Publicité

SONDAGE

Le décret portant interdiction d’importer des véhicules de 5, 7 et 10 ans d’âge sur le territoire national est entré en vigueur depuis le 1er juillet 2018. Votre avis?







Nombre de votes:36 Resultat Archive


PORTRAIT


Alain Kouadio

PDG du Groupe Kaydan

Alain Kouadio a toujours fait de l’entrepreneuriat en Côte d’Ivoire son cheval de bataille. Il a occupé les fonctions d’Administrateur et Vice-président (de 2013 à 2017) de la Confédération des Grandes Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) en charge de la stratégie de l’Entrepren... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 08-7510-51
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés