Dialogue Etat – secteur privé / Des ministres font le point de la mise en œuvre des réformes structurelles et solutions aux préoccupations des entreprises

Samedi 26 Mai 2018

Une réunion du conseil de concertation Etat-secteur privé s’est tenue le 23 mai 2018 à la Primature, sous la présidence du ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné, qui représentait à l’occasion le Premier ministre qui assure la présidence de cette instance. Au cours de cette séance de travail, les ministres concernés non seulement par les réformes structurelles et sectorielles à mener, mais aussi par les préoccupations soulevées, ont dû le point des avancées chacun en ce qui concerne son département. Le ministre de l’Economie et des Finances a indiqué que « le gouvernement entend renforcer les bases du partenariat Etat-secteur privé en étant constamment à l’écoute du secteur à travers les instances du comité de concertation et en œuvrant à un dialogue permanent axé sur la recherche de solutions consensuelles. »

Relevant que le paiement de la dette intérieure fait partie des priorités du gouvernement, Adama Koné a annoncé qu’à la date du 30 avril 2018, c’est un montant global de 536,17 milliards de Fcfa qui a été versé à 9128 fournisseurs et prestataires de service de l'Etat sur l’ensemble du territoire national, aux collectivités territoriales et aux Etablissements publics nationaux (EPN). 403 milliards de Fcfa ont ainsi été décaissés pour les dépenses de l'Etat central; 50,75 milliards Fcfa au titre des dépenses des collectivités territoriales, (districts, régions et communes), 82,38 milliards Fcfa pour les EPN.

 

Un nouveau système d'information budgétaire en élaboration

Sur la question des délais de paiement, qui renvoie à la problématique de la maîtrise des délais de la phase d'ordonnancement en amont dans la prise en charge des factures par le comptable public, le représentant du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a indiqué que des travaux en cours à la direction générale du budget et des finances devraient aboutir à la mise en place d'un nouveau système d'information budgétaire. Ces travaux qui  s'inscrivent dans le cadre de la réforme des finances publiques, explique le ministre, conduiront - à compter de l'année 2019 - à la prise en compte du délai de paiement des dépenses publiques à partir de la liquidation.

En février dernier, alors que la crise de l’annexe fiscale battait son plein, le secteur privé avait exprimait une réelle satisfaction quand à la prise en compte de ses préoccupations, à l’issue d’une rencontre de ce type. Justement, Adama Koné a rassuré que le gouvernement accorde une place prépondérante est accordée au secteur privé dans la politique de développement économique de la Côte d’Ivoire. Selon lui, il importe pour l’Etat de créer les conditions optimales pour permettre au secteur privé national de jouer pleinement sa partition dans le développement de la Côte d’Ivoire, en tant que créateur de richesses, moteur de la croissance et grand pourvoyeur d’emplois. Il faut dire que le Plan national de développement (PND) 2016-2020, d’un montant de 60 000 milliards Fcfa, consacre plus 60% des ressources comme contribution attendue du secteur privé.

Emmanuel Akani 


Source: Minutes Eco

Publicité

SONDAGE

Cette année en Côte d'Ivoire, la première période de solde a lieu du 10 au 31 mars 2018. Y participeriez-vous?







Nombre de votes:384 Resultat Archive


PORTRAIT


Gérard Méa MANGOUA

Directeur Général UBIPHARM

Diplômé en Pharmacie obtenu à la Faculté de Paris V Descartes, Gérard Méa MANGOUA a occupé les postes suivants : • Direction des Services pharmaceutiques, LABORATOIRE GALENIQUE ; • Pharmacien Directeur, LABOREX CI ; • Directeur Général & Administrateur, LABOREX CI ; • Adminis... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 08-7510-51
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés