Création d’entreprise - Dr Samuel Mathey livre les fondaments de l’entrepreneuriat à zéro franc

Mardi 05 Juin 2018

Comment lancer sa start-up à zéro franc ? Ce thème était au centre d’une conférence organisée le 28 mai 2018, à la chambre d’industrie et de commerce, par Initiative for Africa (IFA), une association qui accompagne l’entrepreneuriat de la jeunesse africaine et œuvre en faveur de la promotion du leadership sur le continent. Le président de IFA Côte d’Ivoire, Mohamed Touré, a affirmé que l'entrepreneuriat est une voie qui s’offre à la jeunesse africaine, en particulier celle ivoirienne, qui aspire à une carrière professionnelle et un revenu stable. Dans le même sens, Dr Samuel Mathey, le conférencier, a indiqué qu’il faut booster l’entrepreneuriat pour arriver à développer durablement l’Afrique. Il a expliqué la notion de densité entrepreneuriale qui sous-tend, selon les statistiques, qu’il faut 168 nouveaux entrepreneurs pour 1000 habitants si l’on veut créer emplois et richesse. Or le pays africain qui avait le plus ratio est le Bostwana avec un taux de 10 pour 1000, suivant des chiffres qui datent de 2016. Déjà pour ce pays, il faut multiplier les efforts par dix, mais pour la Côte d’Ivoire, il faudrait 350 ans pour atteindre ce chiffre. Selon l’expert en entrepreneuriat à zéro franc (EZF), trois raisons fondamentales bloquent la massification de l’entrepreneuriat en Côte d’Ivoire : le manque d’accès au financement, la fiscalité non adoptée qui favorise le développement de l’informel et le manque d’accès aux marchés et à la commande publique.

C’est pour contourner toutes ces difficultés que Samuel Mathey a initié l’approche entrepreneuriale à zéro franc qui consiste à lancer sa start-up sans recourir à un crédit (impossible à obtenir) mais avec le minimum de ressources dont on dispose. Pour réussir, explique-t-il, il faut avoir le sens de l’observation et surtout croire en son idée et se battre pour la mettre en œuvre. La fondation africaine pour l'entreprenariat et le développement économique (FAFEDE) qu’il a mise sur pied travaille activement sur le terrain et ce sont 1300 jeunes qui, chaque année, sont ainsi formés à l’entrepreneuriat.  Deux d’entre eux ont partagé leur expérience. Il s’agit de Mlle Amandine Touré, promotrice de Toutabidjan.com et Franck Gago, le fondateur de Lililou.net, plateforme spécialisé dans l’accompagnement des producteurs de vivriers, la commercialisation des produits et qui détient ses propres installations dans la région de Gagnoa. Cette dernière start-up a eu la confiance de deux groupes asiatiques dont elle assure la distribution des produits phytosanitaires en Côte d’Ivoire.

Parlant des sources de financement, Alain Yapi, Fondateur du cabinet Abagtha Consulting, a fait remarquer qu’une piste de financement était la love money. Mais cela requiert de monter un bon projet et d’être capable de convaincre son interlocuteur. Il a insisté sur l’importance du coaching qui permet de débloquer la situation quand on est dans l’impasse.

Edouard Amichia

 


Source: Minutes Eco

Publicité

SONDAGE

Le décret portant interdiction d’importer des véhicules de 5, 7 et 10 ans d’âge sur le territoire national est entré en vigueur depuis le 1er juillet 2018. Votre avis?







Nombre de votes:84 Resultat Archive


PORTRAIT


Alain Kouadio

PDG du Groupe Kaydan

Alain Kouadio a toujours fait de l’entrepreneuriat en Côte d’Ivoire son cheval de bataille. Il a occupé les fonctions d’Administrateur et Vice-président (de 2013 à 2017) de la Confédération des Grandes Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) en charge de la stratégie de l’Entrepren... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 08-7510-51
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés