Développement local - Les mairies s’approprient les stratégies de mobilisation des ressources pour leur autofinancement

Vendredi 13 Juillet 2018 / Les mairies s’approprient les stratégies de mobilisation des ressources pour leur autofinancement

La Cellule d’analyse des politiques économiques du CIRES (CAPEC) est sur deux fronts à Grand Bassam. Elle y organise deux importantes sessions de formation, avec l’appui financier de la Banque africaine de développement (BAD) et de la Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique (ACBF). En même temps que le séminaire sur l’intelligence économique et la veille stratégique, s’ouvrait en effet ce même mardi 10 juillet 2018, à Régent hôtel, toujours à Grand Bassam, un atelier sur les stratégies de mobilisation des ressources pour le financement du développement local. Cet atelier vise à trouver une réponse à la problématique de l’autofinancement des communes, à travers la mobilisation et la gestion efficace des ressources financières qui constitue une difficulté de l’évolution normale de la maîtrise d’ouvrage du développement local. Cette précision a été fait à l’ouverture des travaux par le président du comité de pilotage de la CAPEC, par ailleurs directeur général de l’activité industrielle au ministère de l’Industrie et des Mines, Komenan Mougo, qui avait à ses côtés le professeur Alban Ahouré.

La mobilisation des ressources financières locales est devenue un pari à gagner pour l’ensemble des communes, en quête permanente de moyens pour s’administrer librement et réaliser des investissements socio-économiques porteurs de développement. Ainsi, savoir mobiliser et gérer ses propres ressources financières, explique Komenan Mougo, c’est disposer  des moyens nécessaires pour couvrir  régulièrement les charges récurrentes de fonctionnement des services communaux ; et garantir aux collectivités locales la mobilisation de la contrepartie financière locale exigible dans les situations de mobilisation de ressources financières externes complémentaires pour réaliser  les investissements  locaux,  notamment  ceux  liés  aux  services  de  base (éducation, santé, eau et assainissement). C’est aussi assurer  la  pérennité des  infrastructures  réalisées  en  rendant  disponibles  les  ressources nécessaires pour faire face aux charges récurrentes ; et assurer une gestion transparente des ressources pour gagner la confiance de la population pour qu’elle contribue au financement des activités de développement.

Comme Komenan Mougo, le deuxième adjoint au maire de Grand Bassam, Guy Daniel Ouégnin, représentant le maire Georges Philippe Ezaley, a salué l’initiative de la CAPEC et appelé les secrétaires généraux et directeurs techniques des mairies à suivre avec assiduité la formation dispensée à leur intention.

Emmanuel Akani


Source: Minutes Eco

Publicité

SONDAGE

Le décret portant interdiction d’importer des véhicules de 5, 7 et 10 ans d’âge sur le territoire national est entré en vigueur depuis le 1er juillet 2018. Votre avis?







Nombre de votes:217 Resultat Archive


PORTRAIT


Dr Parfait Kouadio KOUASSI

Président du Conseil d\'Administration de la BRVM

Dr Parfait Kouadio KOUASSI est actuellement 1er Vice-Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire. Il a représenté, à ce titre, cette Institution aux Conseils d’Administration de la BRVM et du DC/BR depuis 2017 et conduit les travaux des Comités d’Audit et des R... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 08-7510-51
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés