Secteur bancaire ivoirien - Le total bilan des banques estimé à 10 878 milliards en 2017

Vendredi 13 Juillet 2018

L’Association des professionnels des banques et établissements financiers de Côte d’Ivoire (APBEFCI) a tenu une assemblée générale ce mercredi 11 juillet 2018, à son siège sis au Plateau, à proximité de la Banque africaine de développement (BAD). Dressant le bilan de l’activité bancaire au cours de l’année 2017, le président de l’APBEFCI, Guy Koizan, a indiqué que malgré un contexte marqué par les mutineries et la crise du cacao, l’industrie bancaire a pu atteindre les résultats satisfaisants. Le total bilan des banques  est estimé à 10 878 milliards FCFA au 31 décembre 2017, soit 13% de plus qu’en décembre 2016. Quand les dépôts s’élèvent à 7 262 milliards FCFA collectés en 2017, soit 9% de plus qu’en décembre 2016 ; et les crédits à 6 073 milliards FCFA, soit 10% de plus qu’en décembre 2016.

Selon Guy Koizan, les banques emploient en tout 9 093 agents qui travaillent dans 691 agences et au fonctionnement de 975 GAB/DAB (guichets ou distributeurs automatiques de banque) sur l’ensemble du territoire. Cela représente une hausse de 21% par rapport à 2016 il y avait 7919 salariés. Elles contribuent au renforcement de l’inclusion financière avec un total de 3 260 551 comptes ouverts dans leurs livres à fin décembre 2017, appartenant à l’ensemble des clients dont des particuliers, des PME, des grandes entreprises, et l’Etat à travers ses démembrements.

La présentation faite par le directeur exécutif de l’APBEFCI, Serge Kouamelan, a montré que le paysage bancaire en Côte d’Ivoire est constitué de 28 banques et deux établissements financiers. Le suivi de l’activité bancaire a mis en relief la faiblesse de l’épargne longue durée, ce qui réduit la capacité des banques à accompagner les secteurs productifs. En effet, la répartition des dépôts par maturité indique une proportion de 72% pour le court  terme contre 19% pour le moyen terme et seulement 9% pour le long terme. De même, la proportion des crédits est de 51% pour le court terme, 42% pour le moyen terme et 7% pour le long terme.

 « Sur un crédit  à l’économie de 3118,57 milliards, on note la prépondérance du crédit à courte maturité. Les grandes entreprises restent les premières bénéficiaires du crédit avec 69% », résume Serges Kouamelan. Il a révélé en outre que le Produit net bancaire (PNB) des établissements de crédits s’est établi à 596,86 milliards FCFA, en progression de 13% par rapport à 2016. Par contre, le résultat net a connu un repli et s’affiche à 161,34 milliards contre 179,12 milliards à fin 2016, du fait des mauvais résultats de la campagne café-cacao pour les clients de certaines banques. Les provisions affichent un encours de 416,38 milliards FCFA contre 376,74 milliards de FCFA en 2016. Elles couvrent 63% de l’encours de créances en souffrance contre 71% en 2016.

Emmanuel Akani 


Source: Minutes Eco

Publicité

SONDAGE

Emergence de la Côte d'Ivoire en 2020, est-ce possible?







Nombre de votes:68 Resultat Archive


PORTRAIT


Alain Kouadio

PDG du Groupe Kaydan

Alain Kouadio a toujours fait de l’entrepreneuriat en Côte d’Ivoire son cheval de bataille. Il a occupé les fonctions d’Administrateur et Vice-président (de 2013 à 2017) de la Confédération des Grandes Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) en charge de la stratégie de l’Entrepren... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 08-7510-51
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés