Inclusion de la croissance et rattrapage technologique - La CAPEC à la recherche des clés pour accélérer l’émergence de la Côte d’Ivoire

Mercredi 18 Juillet 2018 / Kaba Nialé

La Cellule d’analyse de politiques économiques du CIRES (CAPEC) organise ce jeudi 19 juillet 2018, à l’hôtel Azalai à Marcory, sur le Boulevard Valery Giscard d’Estaing, un panel d’échanges sur le thème : « Innovation, croissance inclusive et émergence économique des pays : quelles leçons pour la Côte d’Ivoire ? » Placé sous le parrainage de la ministre du Plan et du Développement, Nialé Kaba, ce forum s’inscrit dans le cadre d’une convention entre la CAPEC et la Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique (ACBF), financée par la Banque africaine de développement (AfDB).

Au cours des travaux, des experts du monde de la recherche appliquée, du secteur public, du secteur privé, de la société civile et des institutions internationales plancheront sur des questions relatives au processus d’émergence socio-économique de la Côte d’Ivoire qui s’est donnée comme délai pour relever le défi l’année 2020. « Comment arriver à accélérer de façon efficace l’innovation et le rattrapage technologique en Côte d’Ivoire ? Vers quels secteurs orienter le processus d’innovation et de rattrapage technologique pour une transformation structurelle plus rapide et une croissance économique forte et durable ? Quelles leçons tirées des pays émergents pour rendre la croissance économique plus inclusive en Côte d’Ivoire? » Telles sont les questions sur lesquelles les experts vont plancher.

Une transformation structurelle lente, un taux de pauvreté élevé…

Pour la Banque mondiale (2018), rappelle la CAPEC, la vitesse de convergence de la Côte d’Ivoire (vers les  pays développés) peut s’accélérer si elle adopte et adapte les nouvelles technologies, par le biais d’un rattrapage technologique. Il s’agit de favoriser la diffusion des nouvelles technologies avec une ouverture vers l’extérieur, le renforcement des capacités locales, et de la connectivité tant physique que virtuelle nécessaire à l’innovation. Pour conforter la rapide croissance et la rendre plus inclusive, l’accent devra donc être mis sur une plus grande performance des entreprises (créatrice d’emplois productifs) par le rattrapage technologique et l’innovation.

A l’image des autres pays de l’Afrique subsaharienne, la Côte d’Ivoire qui connaît un taux de croissance économique de l’ordre de 8,5% par an depuis 2012 enregistre une croissance de la part de l’Industrie dans le PIB, passée de 22% en 2010 à 33,4% en 2016. Ce qui démontre que le pays - qui a inscrit dans son deuxième Plan national de développement (2016-2020), la nécessité d’accélérer la transformation structurelle de l’économie par l’industrialisation - a amorcé la pente quoique de façon lente. Cependant, relèvent les experts, les performances économiques de la Côte d’Ivoire ne se sont pas suffisamment traduites par une réduction importante de la pauvreté. Le taux de pauvreté qui était de l’ordre de 50% en 2011 est passé à 46,3% en 2015. La croissance économique ivoirienne n’apparaît pas ainsi suffisamment inclusive.

Emmanuel Akani

 

 


Source: Minutes Eco

Publicité

SONDAGE

Le décret portant interdiction d’importer des véhicules de 5, 7 et 10 ans d’âge sur le territoire national est entré en vigueur depuis le 1er juillet 2018. Votre avis?







Nombre de votes:82 Resultat Archive


PORTRAIT


Alain Kouadio

PDG du Groupe Kaydan

Alain Kouadio a toujours fait de l’entrepreneuriat en Côte d’Ivoire son cheval de bataille. Il a occupé les fonctions d’Administrateur et Vice-président (de 2013 à 2017) de la Confédération des Grandes Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) en charge de la stratégie de l’Entrepren... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 08-7510-51
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés