Sécurité alimentaire - Une Start-up ivoirienne propose des solutions durables pour une agriculture compétitive

Mardi 24 Juillet 2018 / « E-agriculture : la révolution numérique face aux défis de la mondialisation du secteur agricole en Afrique

 « E-agriculture : la révolution numérique face aux défis de la mondialisation du secteur agricole en Afrique ». Tel est thème de la conférence prononcée, le jeudi 19 juillet 2018, au siège de MDE Business School à l’Ivoire Golf Club Abidjan, Joseph Olivier Biley, PDG de « We fly Agri », une startup ivoirienne, regroupant des expertises africaines et spécialisée dans l’agriculture de précisons grâce à l’innovation numérique. Cette conférence rentre dans le cadre des activités du Réseau des journalistes pour la promotion du management, le développement d’entreprise et l’entrepreneuriat (RJ-MDE). Le chef d’entreprise a balayé les sombres horizons qui, à l’en croire, guettent l’agriculture africaine traditionnelle d’aujourd’hui. « Il faut produire plus, il faut produire mieux (…) Si on continue l’agriculture de cette façon, aussi traditionnelle, on ne pourra satisfaire que 13 % de la demande globale » précise-t-il. Avant lui, Zoussi Lay, franco-congolaise, responsable du Pool Marketing, a brandi les perspectives démographiques africaines évaluées à 9 milliards d’habitants en 2050, et qui obligent le continent à faire croitre de 70% sa production agricole. Déjà, « l’Afrique importe, chaque année, 35 milliards de dollars en produits alimentaires malgré les immenses terres cultivables », déplore-t-elle. Ainsi, pour répondre au défi d’une agriculture de précision et augmenter la productivité, cette jeune startup, crée en 2018 mais qui a déjà glané de nombreux succès internationaux - quatre prix notamment -, mise sur  la « révolution numérique »

Les avantages d’une agriculture de précision

Comment gérer ses plantations, ses équipes et l’administratif ? Quelles solutions pour les  ivoiriens et africains de la diaspora engagés dans un projet agricole ? Comment disposer de bases de données fiables et d’indicateurs clairs pour aider à la prise de décision efficace et sans danger ? Pour Joseph Olivier Biley, le vrai problème reste un manque de visibilité. Ce qui impacte négativement la gestion et la productivité des plantations. Il reste convaincu qu’on peut améliorer la chaine de valeurs grâce à des solutions  technologiques : les drones et la cartographie digitale qui permettent entre autres de connaitre la météo sur les terres cultivés, l’état de santé du sol, les éventuelles maladies et les besoins en nutriments grâce à des capteurs d’ondes électromagnétiques. L’entreprise propose, même à ses clients, une visite virtuelle à 360˚ des plantations. Pour dire simple, vous visitez vos champs en étant assis tranquillement dans votre salon. Grâce à ses plateformes digitales (WeGeo, WeflyAgri V2), qu’ils continuent d’optimiser, la start-up fait le pari d’une agriculture qui maximise la production tout en minimisant les coûts de production. La voie à suivre pour bâtir une agriculture africaine, plus durable.

 

S. M.


Source: Minutes Eco

Publicité

SONDAGE

Le décret portant interdiction d’importer des véhicules de 5, 7 et 10 ans d’âge sur le territoire national est entré en vigueur depuis le 1er juillet 2018. Votre avis?







Nombre de votes:161 Resultat Archive


PORTRAIT


Alain Kouadio

PDG du Groupe Kaydan

Alain Kouadio a toujours fait de l’entrepreneuriat en Côte d’Ivoire son cheval de bataille. Il a occupé les fonctions d’Administrateur et Vice-président (de 2013 à 2017) de la Confédération des Grandes Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) en charge de la stratégie de l’Entrepren... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 08-7510-51
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés