Communication - Le FMI outille les journalistes pour un meilleur traitement de l’information économique

Mercredi 25 Juillet 2018

Le Fonds monétaire international (FMI) organise sur deux jours, les 24 et 25 juillet 2018, au 20ème étage de l’immeuble SCIAM, au Plateau, un séminaire de formation en journalisme économique et financier. Selon le représentant résident du FMI, José Gijon, ce séminaire rentre dans le cadre des activités de son institution qui consacre 28% de son budget au financement du renforcement des capacités dans tous les domaines, avec un accent particulier sur la communication.  Le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné, a salué cette initiative qui permettra, entre autres, de « répondre aux préoccupations majeures des professionnels des médias dans le traitement des sujets d’actualité à caractère économique, financier et monétaire. » Aux hommes et femmes des médias venus des pays de l’Uemoa pour suivre la formation, le ministre a expliqué que l’objectif était de mieux les familiariser avec les institutions financières : FMI, BCEAO, UMOA, en s’imprégnant de  leurs principales missions et interrelations. Pour lui, ce renforcement des capacités s’impose, afin de mieux outiller des professionnels des médias pour jeter un regard neuf sur la recherche, l’exploitation, la gestion et la redistribution des ressources et sur les questions économiques en général.

Rendre accessible et digeste l’information économique et financière

Pour mieux informer les populations, en mettant à la disposition du public l’information vraie et utile, insiste Adama Koné, il faut allier savoir-faire et connaissances précises. C’est pourquoi au cours de la session de formation, sont abordées des notions essentielles en termes de journalisme économique, telles que  le cycle économique, les indicateurs, le rôle de la Banque Centrale dans la politique monétaire et son impact sur l’économie, le rôle du FMI dans l’économie mondiale, le financement de l’Etat et la restructuration de la dette, etc., la déontologie, le cadre juridique et les risques légaux liés au métier de journaliste économique.

 « Au regard des enjeux et des défis actuels, nous devons avoir une presse à la hauteur de nos ambitions qui obéissent aux normes et standards de qualité, de performance et d’efficacité. A cet égard, les journalistes en général, ceux évoluant dans le secteur économique en particulier, doivent rendre les articles plus digestes pour les lecteurs et auditeurs en communiquant en des termes simples et compréhensibles. Or l’information économique, qui doit être accessible à tout le monde, apparait très complexe à certains égards », a déclaré Adama Koné.

Emmanuel Akani


Source: Minutes Eco

Publicité

SONDAGE

Le décret portant interdiction d’importer des véhicules de 5, 7 et 10 ans d’âge sur le territoire national est entré en vigueur depuis le 1er juillet 2018. Votre avis?







Nombre de votes:618 Resultat Archive


PORTRAIT


Dr Parfait Kouadio KOUASSI

Président du Conseil d\'Administration de la BRVM

Dr Parfait Kouadio KOUASSI est actuellement 1er Vice-Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire. Il a représenté, à ce titre, cette Institution aux Conseils d’Administration de la BRVM et du DC/BR depuis 2017 et conduit les travaux des Comités d’Audit et des R... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 08-7510-51
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés