Industrie minière - La mine d’or de Tongon reprend ses activités après deux (2) mois de grève

Mercredi 05 Septembre 2018

Les opérations de la mine d’or de Tongon de Randgold Resources sont revenues à la normale après que la direction a levé le lock-out imposé aux travailleurs suite à une grève prolongée des agents. La décision de fermeture de la mine a été prise par l'employeur, en réponse à une grève jugée "illégale et sauvage" lancée par une partie du personnel qui s’adonnait à des actes de violence contre les autres travailleurs et des sequestrations des membres de la direction et des cadres supérieurs de la mine.

 « Des négociations entreprises entre la Direction, les travailleurs, les leaders communautaires et le Gouvernement ont abouti à un accord en vertu duquel les travailleurs sont réemployés progressivement, en fonction du démarrage des différentes sections de la mine. L'accord stipule également que les discussions précédentes visant à mettre un terme aux conflits sociaux récurrents à la mine devraient se poursuivre au niveau où elles ont été interrompues par la grève de juillet », explique un communiqué publié ce mercredi 5 septembre 2018 par Randgold Resources.

La mine est totalement opérationnelle et le retour progressif de l’effectif total devrait être achevé au cours de ce week-end, mais l’arrêt des activités a nécessité une révision de ses prévisions de production pour l’année qui est maintenant estimées à 230 000 onces d’or.

Durant la période de lock-out, la direction, les cadres supérieurs et une équipe restreinte d’employés ont travaillé au sein de mine de Tongon pour organiser la reprise de la production en entretenant les installations de l’usine de traitement, y compris le regarnissage des moulins et l’accessibilité aux deux carrières à ciel ouvert.

Le directeur exécutif de Randgold Resources, Mark Bristow, a remercié toutes les parties impliquées dans les différentes actions menées pour remettre la mine en service. Il rassure que malgré les revers de la mine de Tongon, les perspectives de production globales du groupe sont restées dans les limites des prévisions indiquées en début d’année, bien qu’elles se situent dans la partie inférieure de la fourchette.

Par ailleurs, hors de la Côte d’Ivoire, le complexe minier Loulo-Gounkoto (Mali) se maintient sur la bonne voie et la mine de Kibali (RDC) continue à se surpasser.

 

Emmanuel Akani  


Source: Minutes Eco

Publicité

SONDAGE

Le décret portant interdiction d’importer des véhicules de 5, 7 et 10 ans d’âge sur le territoire national est entré en vigueur depuis le 1er juillet 2018. Votre avis?







Nombre de votes:36 Resultat Archive


PORTRAIT


Alain Kouadio

PDG du Groupe Kaydan

Alain Kouadio a toujours fait de l’entrepreneuriat en Côte d’Ivoire son cheval de bataille. Il a occupé les fonctions d’Administrateur et Vice-président (de 2013 à 2017) de la Confédération des Grandes Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) en charge de la stratégie de l’Entrepren... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 08-7510-51
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés