Infrastructures routières – La Banque mondiale décaisse 170 milliards pour désengorger le port d’Abidjan et renforcer la mobilité urbaine

Mardi 11 Septembre 2018

Le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné, et le directeur des opérations de la Banque mondiale pour la Côte d’Ivoire, Pierre Laporte, ont signé ce lundi 10 septembre, au 20ème étage de l’immeuble Sciam, Plateau, l’accord de financement du Projet d’intégration Port ville d’Abidjan. L’accord porte sur un crédit d’un montant de 260,5 millions d’euros, soit environ 170 milliards Fcfa, sur ressources IDA. D’un montant global de 331,8  millions d’euros, soit environ 217 milliards Fcfa, le projet est cofinancé par l’Etat de Côte d’Ivoire à hauteur de 9 milliards Fcfa et le secteur privé sous forme de partenariat public-privé, pour environ 38 milliards Fcfa.

Le crédit d’une maturité de 28 ans, a précisé le ministre Adama Koné, avec un différé de deux ans, entrainera des travaux sur une durée de 7 ans pour la réalisation de quatre infrastructures routières majeures. A savoir la section 2 de l’autoroute de contournement d’Abidjan Y4, dans le cadre du projet Grand Abidjan ; l’aménagement de la section 3 de l’autoroute Y4 ; la construction de l’échangeur du carrefour Akwaba  et la construction d’une plateforme ou zone logistique y compris des parcs de stationnement court et long séjour pour les camions poids lourds.

Très nettement exprimé, l’objectif  de ce projet de développement dont l’accord a été signé en présence du ministre de l’Equipement et de l’Entretien routier, Amédée Koffi Kouakou, est d’appuyer l’amélioration de la gestion de la mobilité urbaine, l’efficacité logistique, l’accessibilité portuaire et la mobilité dans l’agglomération du Grand Abidjan.

 

Renforcer la compétitivité de l’économie ivoirienne

Le directeur des opérations de la Banque mondiale a précisé que ce projet vient mettre fin aux inefficacités opérationnelles actuelles du port d’Abidjan qui entravent sa croissance et sa compétitivité en particulier pour le trafic de transbordement et de transit. Ces problèmes engendrent des coûts substantiels élevés pour l’économie ivoirienne dans sa globalité, réduisent son attractivité future et ralentissent potentiellement la croissance du pays et sa dynamique de développement. En outre, grâce à ce projet, 18 municipalités de l’agglomération du Grand Abidjan bénéficieront de l’amélioration des infrastructures, de la mobilité urbaines et de services sociaux. Pierre Laporte a indiqué qu’après l’approbation du projet par la Banque mondiale, il reste deux défis majeurs à relever : la mise en vigueur des accords de financement et la mise en du projet. Pour assurer une efficacité à ces deux niveaux, il a appelé l’Etat ivoirien à verser les fonds de contrepartie dans les délais convenus pour payer les indemnités des populations qui seront appelées à être déplacées dans le cadre du projet.

Le Projet d’intégration Port ville d’Abidjan - qui l’amélioration des conditions de vie des populations et du développement durable - vient compléter d’autres initiatives de grande envergure financées par la Banque mondiale. A savoir le Projet de Renaissance des Infrastructures en Côte d’Ivoire (PRICI) d’environ 35 milliards FCFA, le Projet d’Appui à la modernisation du secteur des transports (PAMOSET) d’environ 17 milliards de FCFA, le Projet de renforcement de l’alimentation en eau potable en milieu urbain (PREMU) de 29 milliards de FCFA et le Projet d’infrastructures pour le développement urbain et la compétitivité des agglomérations secondaires (PIDUCAS) d’environ 73 milliards de FCFA.

Emmanuel Akani 


Source: Minutes Eco

Publicité

SONDAGE

Le décret portant interdiction d’importer des véhicules de 5, 7 et 10 ans d’âge sur le territoire national est entré en vigueur depuis le 1er juillet 2018. Votre avis?







Nombre de votes:139 Resultat Archive


PORTRAIT


Alain Kouadio

PDG du Groupe Kaydan

Alain Kouadio a toujours fait de l’entrepreneuriat en Côte d’Ivoire son cheval de bataille. Il a occupé les fonctions d’Administrateur et Vice-président (de 2013 à 2017) de la Confédération des Grandes Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) en charge de la stratégie de l’Entrepren... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 08-7510-51
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés