UEMOA : ce qu’il faut retenir du deuxième Congrès Régional des Experts-Comptables

Mardi 25 Septembre 2018

Le King Fahd Hôtel Dakar a servi de cadre pour abriter les 20 et 21 septembre 2018 le 2ème Congrès Régional des Experts-Comptables de l’espace UEMOA organisé par l’Ordre National des Experts-Comptables et des Comptables Agréés du Sénégal (ONECCA) sur décision du Conseil Permanent de la Profession Comptable (CPPC), organe affilié à l’UEMOA qui réunit l’ensemble des huit Ordres d’expertise comptable de l’UEMOA.

La deuxième édition du Congrès Régional des Experts-Comptables de l’UEMOA a rassemblé autour du thème « L’Expert-Comptable créateur de valeur » plus de 500 participants venus des quatre coins d’Afrique, d’Europe et  d’Amérique, pour des échanges d’expériences, de bonnes pratiques et des réflexions sur la contribution des professionnels de l’expertise comptable au processus de développement économique du continent africain. Présidé par le Premier Ministre de la République du Sénégal, Monsieur Mahammed Boun Abdallah DIONNE, le 2ème Congrès Régional des Experts-Comptables de l’UEMOA a enregistré la présence d’institutions et organisations professionnelles africaines (Commission de l’UEMOA, Secrétariat de l’OHADA, PAFA, CCOA,) et internationales (FIDEF, IFAC), et des Ordres d’expertise  comptable invités.

Trois activités phares étaient au menu des travaux : un dîner de gala, des travaux scientifiques et une exposition permanente de deux jours.

Les travaux scientifiques qui comprenaient un panel, des ateliers et une conférence sur la croissance durable des TPE-PME de l’UEMOA ont été articulés autour de deux axes majeurs : « le rôle des Experts-Comptables dans la création de valeur des secteurs public et privé » et « les évolutions du métier de l’Expert-Comptable (l’Expert-Comptable de demain) ». Pour traiter de ces différents thèmes, les participants se sont livrés à un triple exercice.

 

Une démonstration de la création de valeur de l’Expert-Comptable

Le premier exercice a consisté à démontrer l’apport de l’Expert-Comptable aux cotés des acteurs impliqués dans le processus de création et de redistribution de valeur, que celle-ci soit économique ou non (entreprises, Etats, investisseurs et marchés financiers, banques, établissements de crédit,  bailleurs de fonds, institutions de développement et autres clients). Avec des exemples et des témoignages à l’appui, les Experts-Comptables ont montré qu’ils participent à améliorer la performance globale de leurs clients et ce, à  travers une diversité de services de conseils, d’assistance et d’accompagnement qui représentent aujourd’hui entre 60 et 85 % de l’activité de certains cabinets, contrairement à  l’idée répandue  tendant  à circonscrire l’activité  des cabinets à la  tenue de compte ou au commissariat au compte. Les professionnels comptables ont affirmé avec force et conviction qu’ils ne veulent plus être considérés comme de simples teneurs de livres, dès lors qu’ils ont apporté la preuve de leur contribution  à l’amélioration de la performance  globale de leurs clients et  étalé au grand jour la panoplie de missions autres que comptables qu’ils offrent à leurs clients.

 Une prospective de l’Expert-Comptable africain de demain

A l’heure du numérique, les professions non mises à niveau deviennent classiques et sont appelées à disparaitre (80 % des activités comptables sont condamnées à disparaitre dans un horizon proche pour céder la place à la robotique et au numérique : tenue comptable, états financiers etc). Les cabinets qui auront pris le train du numérique pourront non seulement devenir plus productifs, mais également aider leurs clients à devenir plus compétitifs en les aidant à saisir les opportunités nouvelles de création de valeur qu’offre le numérique. L’Expert-Comptable africain doit anticiper sur le déclin de ses missions traditionnelles pour rester un acteur important de l’environnement économique et financer.

Certificateurs expérimentés et contrôleurs des rapports de gestion des entreprises, dans lesquels peuvent figurer des informations extra financières relatives aux programmes RSE des entreprises, les Experts-Comptables ont un rôle important de promotion de valeurs sociétales et éthiques auprès des entreprises et organisations. Grâce à un bon reporting des performances RSE des entreprises dans les rapports de gestion,  les Experts-Comptables peuvent aider les entreprises à concilier performances économiques et performances sociales, sociétales et environnementales.

Un exercice d’introspection et d’examen de conscience

L’obligation d’accompagnement et de soutien aux entreprises en difficulté et aux PME du secteur informel afin d’en faire des entreprises compétitives, créatrices de richesse et d’emplois durables est apparue dans les échanges comme une commande publique, voire un devoir social, adressée aux Experts-Comptables dont ils doivent s’acquitter dans le cadre de leurs missions de service public au profit de l’intérêt général. « Vous pouvez et devez le faire » leur a relevé, le Premier Ministre Mahammed Boun Abdallah DIONNE. L’expérience réussie au Benin de la promotion du « statut de l’entreprenant » taillé sur mesure par L’OHADA pour les entreprises du secteur informel  et l’expérience en cours en Côte d’Ivoire visant à faire adhérer les acteurs économiques du secteur informel au visa de l’Expert-Comptable sur les Etats financiers,  montrent bien que les Experts-Comptables peuvent sortir de leur zone de confort (les grandes entreprises)  pour devenir des alliés de taille du secteur informel. Ils pourront le confirmer au mois d’Octobre 2019 à Cotonou au Benin où se tiendra le 3ème Congrès Régional des Experts-Comptables de l’UEMOA.


M. L.


Source: Minutes Eco

Publicité

SONDAGE

Le décret portant interdiction d’importer des véhicules de 5, 7 et 10 ans d’âge sur le territoire national est entré en vigueur depuis le 1er juillet 2018. Votre avis?







Nombre de votes:84 Resultat Archive


PORTRAIT


Alain Kouadio

PDG du Groupe Kaydan

Alain Kouadio a toujours fait de l’entrepreneuriat en Côte d’Ivoire son cheval de bataille. Il a occupé les fonctions d’Administrateur et Vice-président (de 2013 à 2017) de la Confédération des Grandes Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) en charge de la stratégie de l’Entrepren... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 08-7510-51
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés