Développement des Etats de l’Uemoa - Ouattara invite la BOAD à s’engager pleinement dans le financement du secteur de l’énergie solaire

Jeudi 15 Novembre 2018 / Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d'Ivoire

Le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, a pris part ce mercredi 14 novembre 2018, à Lomé, au Togo, au forum marquant le 45ème anniversaire de la Banque ouest-africaine de développent (BOAD), sur le thème : « Energie solaire dans l’économie des pays de l’UEMOA : Etat des lieux, enjeux et politiques. » Il s’est réjoui à cette tribune de la mise en place, par les pays de l’Uemoa, de l’Initiative régionale pour l’énergie durable dont les objectifs sont d’améliorer le taux d’électrification et de développer les énergies renouvelables dans les pays membres.

Aussi Alassane Ouattara a-t-il exhorté la BOAD et son président, Christian Adovelande, dont il a salué le bilan positif, « à s’engager pleinement, à travers les instruments financiers appropriés, dans le financement du secteur de l’Energie et notamment des énergies renouvelables. » Outre l’hydraulique qui a fait l’objet de financement dans des Etats de la sous région, Alassane Ouattara fait allusion assez clairement à l’énergie solaire. « Le contexte actuel apparaît favorable à la production d’énergie solaire dans notre Union où le niveau d’ensoleillement est de 5 à 10 heures en moyenne par jour, avec un coût de production d’environ 40 à 75 Fcfa/Kwh contre environ 150 FCFA/Kwh pour l’électricité produite à base de fioul », indique le chef de l’Etat ivoirien.

Ainsi, il est convaincu que les énergies renouvelables, notamment solaires, apparaissent naturellement comme une solution permettant à la fois d’augmenter la capacité de production électrique des Etats de l’Uemoa, de respecter les engagements pris lors de la COP21 et d’avoir un coût de production soutenable pour les finances publiques, les populations et le secteur privé au sein de la sous région.

 

Un impératif de développement pour les Etats africains

Selon le Président Ouattara, la diversification et l’industrialisation des économies de la sous région, à travers notamment la transformation des matières premières, passent impérativement par l’accroissement des capacités de production électrique. « Pour accélérer et rendre inclusive la croissance économique que notre Union a enregistrée ces dernières années, les pays de l’Uemoa doivent investir massivement dans le secteur de l’énergie », a-t-l déclaré. Il note cependant que cela devra se faire en prenant en compte deux principaux facteurs : les engagements pris par les pays de l’Uemoa lors de la COP21 sur le climat et le coût de production de l’électricité.

Alassane Ouattara estime en tout cas que la problématique de l’électricité est d’autant plus importante que « moins de la moitié des Africains ont accès à l’électricité, et beaucoup n’y ont qu’un accès limité. » Les 48 pays d’Afrique subsaharienne, avec une population combinée d’environ 800 millions d’habitants, interpelle le chef d’Etat, génèrent à peu près la même quantité d’électricité que l’Espagne, qui a une population de 45 millions d’habitants. Une situation qui constitue « un frein » au développement économique et social des Etats du continent.

Il a rappelé que la Côte d’Ivoire – qui exporte de l’électricité vers six pays de la sous région – ambitionne d’atteindre un mix énergétique de 42% d’énergies renouvelables à l’horizon 2030. « Notre capacité énergétique, en hausse de 55% depuis 2011, est aujourd’hui de 2 200 MW. L’objectif étant d’atteindre 4 000 MW au cours des prochaines années », a martelé le chef de l’exécutif ivoirien.

Depuis sa création le 14 novembre 1973, la BOAD a soutenu le développement des États membres en finançant 1 107 projets, pour un montant total de 4 914.8 milliards de Fcfa.

Emmanuel Akani  


Source: Minutes Eco

Publicité

SONDAGE

Le décret portant interdiction d’importer des véhicules de 5, 7 et 10 ans d’âge sur le territoire national est entré en vigueur depuis le 1er juillet 2018. Votre avis?







Nombre de votes:159 Resultat Archive


PORTRAIT


Alain Kouadio

PDG du Groupe Kaydan

Alain Kouadio a toujours fait de l’entrepreneuriat en Côte d’Ivoire son cheval de bataille. Il a occupé les fonctions d’Administrateur et Vice-président (de 2013 à 2017) de la Confédération des Grandes Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) en charge de la stratégie de l’Entrepren... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 08-7510-51
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés