3e compartiment dédié au PME – La 2e cohorte d’entreprises du programme Elite BRVM Lounge entame le processus d’admission

Vendredi 14 Décembre 2018

La Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) a procédé ce lundi 10 décembre 2018, à Abidjan, hôtel Ivoire, à la présentation de la deuxième cohorte d’entreprises de son programme Elite BRVM Lounge.  C’était en présence des ambassadeurs de Grande Bretagne et du Maroc en Côte d’Ivoire, Mme Joséphine Gold et M. Kettani.

Développé par la London stock exchange group, ce programme est un écosystème dynamique, bâti autour de l’entreprise, pour soutenir et favoriser l’innovation, l’entrepreneuriat et la croissance. Implémenté dans la zone Uemoa avec l’appui de la bourse de Casablanca, il est un moyen pour la BRVM de contribuer au renforcement des capacités des entreprises à fort potentiel de croissance de la sous-région, en vue de leur offrir une nouvelle source de financement par le marché financier. Notamment à travers  son troisième compartiment dédié aux PME, lancé le 19 décembre 2017. Le directeur général de la BRVM, Edo Kossi Amenounvé, a indiqué que la formation qui débutait dès le lendemain  consisterait à donner aux PME participantes les outils rudimentaire de l’évaluation d’entreprise. « L’idée, c’est d’amener les entreprises à venir progressivement solliciter l’épargne publique et donc à venir se faire coter à la BRVM », a souligné le directeur général. 

 

1 sur 10 pour les entreprises ivoiriennes

 Sur la dizaine d’entreprises retenues, une seule est ivoirienne, en l’occurrence ENSBTP, qui a un capital de 235,5 millions Fcfa, emploie 244 personnes dans le domaine des travaux publics. La palme revient au Benin et au Burkina, qui compte chacun trois représentants au sein de cette cohorte. Pour le Bénin, il s‘agit d’ATC IB, créée en 2009, qui exerce dans le domaine de la menuiserie industrielle où il compte 200 employés,  avec un capital social de 500 millions ; de Benin Petro, société de commercialisation de produit pétroliers, de gaz et accessoires créée en 2005, qui a également un capital de 500 millions et emploie 70 personnes. La troisième entreprise béninoise est Isocel, un fournisseur d’accès internet qui existe depuis  2002, dont le capital est de 227 millions Fcfa et qui compte 135 employés.

Le Burkina est présent avec (ASI BF SA), qui a un capital de 3,53 milliards Fcfa et emploie 420 personnes dans le domaine de la conduite de travaux hydraulique ; Générale des Assurances (GA), 40 emplois, qui a un capital de 2 milliards Fcfa ; et sodigaz Apc, 1,14 milliard de capital, 159 emplois dans le secteur de la distribution de gaz butane et de produits pétroliers. Le Sénégal suit avec deux entreprises :  Neurotech, société de services et ingénierie numériques,, qui a un capital de 143 millions et emploie 75 personnes, et Technologies services, au capital de 25 millions Fcfa et employant 48 personnes dans la fourniture de d’équipements médicaux. Quand le Mali est représenté par Sodigaz Mali, qui  compte 40 employés, avec un capital de 201,5 millions Fcfa.

Les critères d’éligibilité au programme

Pour être éligible au programme Élite Brvm Lounge, toute société doit avoir un chiffre d’affaires supérieur à 500 millions FCFA et en augmentation par rapport à l'année précédente. Aussi doit-elle avoir un ratio résultat d'exploitation Rex sur chiffre d’affaires supérieur à 5% ou un excédent brut d'exploitation (Ebe) sur un chiffre d’affaire supérieur à 10%. Les dirigeants de ces entreprises ont chacun traduit, en quelques minutes, leurs attentes par rapport au programme. Le directeur du développement de la bourse de Casablanca, Badr Benyoussef, a félicité le directeur général de la BRVM et son équipe pour l’énorme  travail qu’il abatte et encouragé ces entreprises qui portent à 20 le nombre d’entreprises bénéficiaires du programme à ne pas rechigner à mettre en œuvre des procédures de gestion inspirées des pratiques de bonne gouvernance, indispensables pour leur faciliter leur accès au financement et favoriser leur développement.

Emmanuel Akani 


Source: Minutes Eco

Publicité

SONDAGE

Le décret portant interdiction d’importer des véhicules de 5, 7 et 10 ans d’âge sur le territoire national est entré en vigueur depuis le 1er juillet 2018. Votre avis?







Nombre de votes:618 Resultat Archive


PORTRAIT


Dr Parfait Kouadio KOUASSI

Président du Conseil d\'Administration de la BRVM

Dr Parfait Kouadio KOUASSI est actuellement 1er Vice-Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire. Il a représenté, à ce titre, cette Institution aux Conseils d’Administration de la BRVM et du DC/BR depuis 2017 et conduit les travaux des Comités d’Audit et des R... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 08-7510-51
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés