Energie – La centrale d’Azito adopte une technologie de pointe et accroît de 30 MW sa puissance électrique

Lundi 18 Mars 2019

Le ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies renouvelables, Abdourahmane Cissé, s’est rendu le jeudi 14 mars 2019, à Yopougon, sur les installations de la centrale d’Azito, en service depuis 1999. Il y a procédé à l’inauguration de la nouvelle technologie MXL2, adoptée dans le cadre de la phase IV du processus d’extension et de conversion de la centrale d’un cycle simple à un cycle combiné. Les travaux, d’un coût estimé à 30 milliards Fcfa, ont duré 40 jours. Cette phase IV de l’extension d’Azito devrait atteindre sa clôture financière en juin 2019, conformément au souhait du gouvernement ivoirien.

Selon le directeur général d’Azito Energy SA, Luc Ayé, « la  centrale d’Azito dispose désormais de groupes les plus puissants, modernes et performants d’Afrique de l’ouest. »  Il explique que cette technologie de pointe permet d’ajouter 30 MW de puissance électrique à la centrale, qui fournira désormais 30% de la production électrique en Côte d’Ivoire.

Le ministre Abdourahmane Cissé s’est félicité de l’adoption par la centrale de cette innovation technologique mise en œuvre dans plusieurs pays du monde, notamment en Europe et en Asie et que la Côte d’Ivoire est le premier pays d’Afrique à  implémenter. « Ce sont 253 MW qui ont été négociés entre l'État de Côte d'Ivoire et les actionnaires, notamment Azito, pour faire en sorte que nous puissions augmenter la capacité installée et la faire passer à 700 Mw à l’horizon 2020 », a souligné le membre du gouvernement qui salue un partenariat gagnant-gagnant qui existe depuis 20 ans entre Azito et l’Etat de Côte d’Ivoire.

« Cette centrale thermique à cycle combiné de 253MW, équipée d’une turbine à vapeur de 74 MW permettra, s’est-t-il réjoui, d’optimiser la consommation du gaz et d’améliorer le coût de production de l’électricité en Côte d’Ivoire. » Il a rappelé que la Côte d’Ivoire ambitionne de faire passer sa production d’électricité d’une capacité installée de 2200 MW actuellement à 4000 MW d’ici 2020.  

Cela est important, souligne Abdourahmane Cissé, pour faire faire face à la demande croissante en énergie aussi bien au plan national, pour ce qui concerne les ménages et les industries, notamment minières, qu’à l’export avec l’ambition de desservir davantage de pays dont la Guinée dans un proche avenir.

Pour sa part, le directeur général d’Azito O&M, a précisé que la technologie MXL2 améliore le taux de rendement de la centrale, permet de maintenir la production à long terme  et réduit le taux de production de CO2 de 9000 tonnes annuellement. Ce qui devrait permettre à l’Etat de réaliser une économie de trois milliards Fcfa par an.

Emmanuel Akani


Source: Minutes Eco

Publicité

SONDAGE

Dossier des 18 000 tonnes de riz avarié : le Chef de l'Etat a donné instructions aux Ministres de prendre toutes les sanctions contre les responsables au terme de l'enquête. Qu'en pensez-vous?







Nombre de votes:37 Resultat Archive


PORTRAIT


Yannick BERY

Juriste

4ème d’une famille de sept (07) enfants et père d’un (01) enfant issu de son mariage avec Christelle OKOU, Yannick BERY est né le 05 juillet 1983 à Abidjan et est originaire d’Adzopé. Fervent croyant et pratiquant de religion chrétienne, Yannick BERY est partisan du soutien de toutes le... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 08-7510-51
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés