Collecte de l’épargne nationale - La société VISA sensibilise les populations de Bouaké à l’éducation financière

Mercredi 03 Avril 2019


La société Visa œuvre à la recherche de solutions technologiques pour faciliter et sécuriser les transactions financières effectuées au quotidien. Elle a organisé ce lundi 1er avril 2019 à Bouaké, en relation avec le programme d’éducation financière du ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, un atelier de sensibilisation à l’intention des membres des comités de gestion des établissements scolaires (COGES), des commerçants et populations de la ville. L’objectif est d’instruire les participants sur l’éducation financière afin de leur permettre d’acquérir des compétences et aptitudes nouvelles nécessaires pour mieux gérer leurs revenus et améliorer leur santé financière. Il s’agissait aussi d’outiller les COGES pour une meilleure gestion des fonds mobilisés par les parents d’élèves.

Les participants ont été instruits à revisiter leur relation avec les questions d’argent, à faire la différence entre l’envie, le plaisir et le besoin, et à établir des priorités. Les formateurs leur ont également appris à élaborer un budget afin qu’ils l’intègrent dans leur quotidien.

Le formateur principal, Yao Kouassi Félix, coordonnateur du programme éducation financière du ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle a livré quelques stratégies pour épargner beaucoup plus et toujours. Il conseille de consacrer 50% du revenu aux besoins, 30% aux désirs et 20% à l’épargne.

«Un budget est une boussole. Si vous n’en faites pas, vous n’allez pas savoir où vous mettez la plus grande partie de votre argent et comment canaliser vos dépenses», a interpellé le cadre du ministère de l’Education nationale, soulignant gérer et épargner ne sont pas choses faciles mais cela s’apprend.

Sur cette base, il encourage les populations à commencer avec les 20% pour l’épargne. «L’épargne doit être un comportement. Elle doit constituer «la première dépense» pour les populations.», a exhorté Yao Kouassi.

Il s’est réjoui de la mobilisation des populations pour cette campagne à Bouaké et à Tiébissou. Cela montre, a-t-il souligné, l’intérêt pour le sujet et le soif des populations d’en savoir davantage sur les questions d’argent. La campagne de sensibilisation se poursuit ce mercredi à Soubré, troisième ville qui figure sur la liste des localités à visiter. Elle a démarré à Abidjan au Foyers de Jeunes de Koumassi le 18 mars 2019.

Emmanuel Akani


Source: Minutes Eco

Publicité

SONDAGE

Dossier des 18 000 tonnes de riz avarié : le Chef de l'Etat a donné instructions aux Ministres de prendre toutes les sanctions contre les responsables au terme de l'enquête. Qu'en pensez-vous?







Nombre de votes:37 Resultat Archive


PORTRAIT


Yannick BERY

Juriste

4ème d’une famille de sept (07) enfants et père d’un (01) enfant issu de son mariage avec Christelle OKOU, Yannick BERY est né le 05 juillet 1983 à Abidjan et est originaire d’Adzopé. Fervent croyant et pratiquant de religion chrétienne, Yannick BERY est partisan du soutien de toutes le... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 08-7510-51
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés