Les courtiers d’assurance et de réassurance s’imprègnent de la plateforme digitale des assurances

Dimanche 26 Mai 2019


La mise en œuvre du projet de mise en œuvre de la plateforme d’assurance est rentrée dans une phase décisive. Après la première réunion du comité consultatif le 14 mai dernier, la plateforme digitale des assurances a été présentée ce jeudi 23 mai 2019 aux membres de l’Association nationale des courtiers d’assurance et de réassurance de Côte d’Ivoire (ANCARCI). Le président de la Société ivoirienne d’intelligence numérique (SIIN), Coulibaly Niennenkariga Habib, a indiqué que c’était l’ultime étape avant le lancement officiel, prévu le 13 juin prochain, de la plateforme qui a été validée par l’ensemble du marché.

Les différentes étapes déjà effectuées, il ne restait donc que la présentation de la plateforme aux courtiers, des acteurs très importants du marché ivoirien. « Il fallait présenter la plateforme à l’association des courtiers et leur dire qu’il y a un autre moyen de vendre les produits d’assurance via le digital. La plateforme est accessible à toutes les parties : assurés, assureurs, intermédiaires, les experts, etc. », a souligné M. Coulibaly.

Il a expliqué à ses interlocuteurs que le projet de création de la Plateforme de souscription, de gestion de sinistres et de paiement digital est le fruit d’une signature de convention entre l’ESATIC et la SIIN. Il a pris forme avec la signature, en 2017, d’une convention entre la SIIN et l’Association des sociétés d’assurances de Côte d’Ivoire (ASACI).

Le fonctionnement de la plateforme de vente de produits d’assurance en ligne a ainsi été expliqué aux courtiers, qui ont la possibilité d’y souscrire à des polices d’assurances par eux-mêmes, via un profil administrateur. Mais ils pourront aussi être sollicités par la plateforme qui orientera vers eux des usagers qui auront fait par eux-mêmes leur souscription.

La plateforme digitale vient donc offrir aux courtiers un autre moyen de vendre les produits d’assurance, en plus de la vente physique des assurances. « C’est une autre manière de vendre. C’est sur le nombre qu’il faut miser pour accroitre son chiffre d’affaires », a expliqué le promoteur.

Au cours des échanges, des questions liées à la rémunération  ont été abordées par les courtiers qui ont souhaité, entre autres, un réaménagement de la clé de répartition. Si beaucoup d’entre eux ont compris la nécessité de profiter du digital pour développer leur business, d’autres n’ont pas caché leurs appréhensions quant à l’avenir du métier du courtage.

M. Coulibaly les a exhortés à ne pas avoir peur du digital mais plutôt d’en profiter pour développer leurs activités, surtout que la tendance est aujourd’hui à la digitalisation pour tous les produits financiers.   

Emmanuel Akani 


Source: Minutes Eco

Publicité

SONDAGE

Dossier des 18 000 tonnes de riz avarié : le Chef de l'Etat a donné instructions aux Ministres de prendre toutes les sanctions contre les responsables au terme de l'enquête. Qu'en pensez-vous?







Nombre de votes:37 Resultat Archive


PORTRAIT


Yannick BERY

Juriste

4ème d’une famille de sept (07) enfants et père d’un (01) enfant issu de son mariage avec Christelle OKOU, Yannick BERY est né le 05 juillet 1983 à Abidjan et est originaire d’Adzopé. Fervent croyant et pratiquant de religion chrétienne, Yannick BERY est partisan du soutien de toutes le... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 08-7510-51
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés