Redressement de l’UNACOOPEC: un bilan à mi-parcours mitigé, selon le ministre

Mercredi 17 Juillet 2019


 

Les responsables de l’Union nationales des coopératives d’épargne et de crédit de Côte d’Ivoire (UNACOOPECCI) ont présenté au ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné, ce mardi 17 juillet au 20E étage de l’immeuble Sciam, à Abidjan Plateau, l’état de mise de la feuille de la route élaborée pour le redressement de ce système financier décentralisé en difficulté depuis quelques années. Les difficultés ont été relevées, l’institution a été placée sous administration provisoire pilotée par une compétence choisie en interne. La rencontre visait donc à faire le point, après 24 mois de mise en œuvre de la feuille de route. Tout naturellement elle a tourné autour d’un état des lieux présenté parKessi Alexis, PCA des COOPEC de Cocody nord. « Le bilan qui vient d’être présenté et que j’ai écouté avec beaucoup d’intérêt est mitigé. Je m’attendais à mieux, connaissant vos capacités, votre détermination et tout ce que vous m’avez fait espérer », a commenté le ministre.

 

Recapitalisation : 12 milliards mobilisés sur 24

N’empêche, il a renouvelé à l’administrateur provisoire Issiaka Savané et au comité de surveillance la confiance du gouvernement, soulignant que « ce n’est qu’un premier bilan » et qu’il compte sur eux pour que la mise en conformité prenne effet rapidement. « D’ici la fin de l’année, c’est-à-dire dans six mois, nous devons être en mesure de  présenter au gouvernement une mise en œuvre plus avancée du plan de redressement de l’UNACOOPECCI. Faites en sorte que l’année prochaine, c’est-à-dire en 2020, l’Unacoopec commence à sortir la tête de l’eau », a instruit le ministre de l’Economie et des Finances. Il a indiqué qu’il y aura deux autres rencontres d’échange d’ici la fin de l’année.

Concernant la recapitalisation, alors qu’il attendait un montant de 24 milliards Fcfa, il a salué les efforts qui ont permis de mobiliser 11,32milliards, près de 12 milliards Fcfa, soit 4,4 milliards en 2017, un peu moins en 2018 (4,31 milliards) et 2,55 milliards au 30 juin 2019. 50% des objectifs fixés à cette date, précise l’administrateur provisoire Issiaka Savané. Ces ressources qui représentent 28% de l’enveloppe globale de 40,35 milliards Fcfa prévue pour recapitaliser à minima le réseau  « restent en deçà des objectifs », admet Kessi Alexis. « Ce montant n’est pas négligeable. Mais il faut poursuivre pour les efforts pour atteindre le montant recherché », interpellera le ministre. Pour Issiaka Savané, s’il y a une synergie autour des actions faite les acteurs du réseau, notamment les élus et les salariés, il est possible de tendre vers 80 voire 100% les années à venir. Il a par ailleurs indiqué que des bailleurs de fonds et des investisseurs nationaux sont prêts à accompagner l’UNACOOPEC dans sa recapitalisation mais il reste à définir les parts à céder.  

 

3 propositions pour la cession de biens immobiliers

S’agissant de la cession des biens immobiliers, il a demandé qu’il lui soit présenté les trois propositions enregistrées pour qu’une décision puisse être prise assez rapidement. Les éléments d’actifs de l’institution devant être cédés concernent des bâtiments abritant des directions régionales (Korhogo, Yamoussoukro et Gagnoa) et un terrain d’une valeur de 1,3 milliard Fcfa situé à Djorogobité 1.

Le ministre a indiqué en outre que sans un système l‘information moderne et fiable, il serait difficile d’atteindre de bons résultats. Un nouveau programme sera élaboré, pour la mise en œuvre des activités qui restent, des dates étant dépassées, des échéances non tenues. L’administrateur provisoire et les membres du comité de suivi ont ainsi été instruits dans ce sens, à l’effet de présenter un nouveau calendrier de mise en œuvre des actions qui restent. Parmi celles-ci, la création d’un organe financier, qui – en lieu et place de la faitière – va centraliser les ressources.

Emmanuel Akani


Source: Minutes Eco

Publicité

SONDAGE

Dossier des 18 000 tonnes de riz avarié : le Chef de l'Etat a donné instructions aux Ministres de prendre toutes les sanctions contre les responsables au terme de l'enquête. Qu'en pensez-vous?







Nombre de votes:121 Resultat Archive


PORTRAIT


Yannick BERY

Juriste

4ème d’une famille de sept (07) enfants et père d’un (01) enfant issu de son mariage avec Christelle OKOU, Yannick BERY est né le 05 juillet 1983 à Abidjan et est originaire d’Adzopé. Fervent croyant et pratiquant de religion chrétienne, Yannick BERY est partisan du soutien de toutes le... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 08-7510-51
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés