Rapatriement des recettes d’exportation – La plateforme du GUCE s’imposera bientôt aux exportateurs pour leurs déclarations

Dimanche 15 Septembre 2019


La deuxième phase pilote de la dématérialisation du processus de suivi du rapatriement des recettes d’exportation via la plateforme du Guichet unique du commerce extérieur (GUCE) a été lancée ce vendredi 13 septembre 2019, à la chambre de commerce et d’industrie. Le directeur général du Trésor et de la Comptabilité publique, par ailleurs président du Comité national de suivi du rapatriement de recettes d’exportation (CNSRRE), Assahoré Konan Jacques, s’est fait représenter à cette occasion par son conseiller technique Mathias Kouadio Yao. Il a indiqué que la dématérialisation de la procédure de déclaration et de suivi  du rapatriement des recettes d‘exportation, entreprises depuis 2018, a abouti à la création d’un interface sur le plateforme du GUCE qui offre la possibilité aux exportateurs de déclarer et suivre l’encaissement et le rapatriement effectif des recettes d’exportation issues des ventes de marchandises à l’étranger.

Améliorer la fiabilité des statistiques

La rencontre de vendredi dernier visait donc à informer, former et sensibiliser les exportateurs à l’utilisation du nouvel applicatif développé par GUCE Côte d’Ivoire. Mathias Kouadio Yao a appelé les opérateurs économiques et les banques à participer activement aux échanges « qui devrait permettre de corriger les difficultés résiduelles relevées lors de la première phase pilote, avant sa généralisation dans les prochains mois. »

Pour l’instant, dans le cadre de la phase pilote en cours, un certain nombre d’entreprises et des banques seront sélectionnées pour tester l’opérationnalité de l’applicatif qui sera éprouvé, afin d’en identifier et corriger les difficultés résiduelles. C’est seulement à la fin de cette étape que l’applicatif sera imposé aux opérateurs économiques pour leurs opérations.

 

Les travaux devraient aboutir un recensement plus exhaustif des difficultés liées à l’utilisation  du nouvel outil visant à faciliter le suivi et le contrôle du rapatriement des recettes d’exportation. Celles déjà identifiées ont trait à l’asymétrie d’information entre les acteurs, à savoir les exportateurs, les banques et les autorités de contrôle. Aussi des suggestions de mesure concrètes susceptibles d’améliorer la fiabilité des statistiques sont-elles attendues.

De 30% en 2017 puis à 61% en 2018

En dépit des actions initiées par la BCEAO, le Trésor public et le comité de suivi, les statistiques ont très souvent révélé un taux de rapatriement en deçà des exigences réglementaires.  « D’un taux très faible de 17 à 20%, nous sommes passés à 30% à fin 2017 puis à 61% à fin 2018. Des efforts ont été faits avec la dématérialisation du suivi et la déclaration des procédures de rapatriement, mais il reste encore beaucoup à faire pour atteindre la norme de 80% », soutient le conseiller technique du directeur général du Trésor public ivoirien. Or l’obligation du rapatriement effectif des recettes d’exportation constitue une disposition majeure du règlement régissant les relations financières extérieures des Etats membres de l’Uemoa, souligne le directeur des établissements de crédits et des finances extérieurs, Savané Mory. Ce texte fait obligation d’une part aux exportateurs de rapatrier via une banque l’intégralité (100%) des recettes issues de leurs exportations hors Uemoa ; et d’autre part, aux banques concernées de céder à la Bceao au moins 80% des devises correspondantes encaissées dans leurs livres.

Emmanuel Akani


Source: Minutes Eco

Publicité

SONDAGE

Dossier des 18 000 tonnes de riz avarié : le Chef de l'Etat a donné instructions aux Ministres de prendre toutes les sanctions contre les responsables au terme de l'enquête. Qu'en pensez-vous?







Nombre de votes:98 Resultat Archive


PORTRAIT


Yannick BERY

Juriste

4ème d’une famille de sept (07) enfants et père d’un (01) enfant issu de son mariage avec Christelle OKOU, Yannick BERY est né le 05 juillet 1983 à Abidjan et est originaire d’Adzopé. Fervent croyant et pratiquant de religion chrétienne, Yannick BERY est partisan du soutien de toutes le... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 08-7510-51
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés