Prévisions économiques – La DGE améliore ses capacités d’analyse des faits conjoncturels et de rédaction des publications

Mercredi 06 Novembre 2019


La direction générale de l’économie (DGE) organise du 4 au 8 novembre 2019, à Grand Bassam, en collaboration avec Afritac de l’Ouest, un atelier de renforcement des capacités de ses cadres en techniques d’analyse conjoncturelle. Le directeur général de l’économie, Sain Oguié, affirme que L’enjeu est de mieux asseoir le pilotage de l’économie ivoirienne, de mieux analyser les faits conjoncturels et arriver à une meilleure élaboration de la note de conjoncture.

Il attend de cette formation dispensée par Afritac de l’ouest, qui accompagne la DGE dans la mise en œuvre des réformes des finances publiques, le renforcement des indicateurs conjoncturels et l’amélioration de l’analyse de l’évolution des différents indicateurs, de la note de conjoncture et des autres publications conjoncturelles.

Mais le DGE Sain Oguié rassure déjà que l’économie ivoirienne est bien orientée : la dernière note de conjoncture date de juillet, celle de septembre-octobre est en élaboration et une récente mission du FMI qui a passé en revue tous les compartiments de l’économie nationale a conclu que la croissance devrait se situer à 7,5% en 2019. « L’analyse conjoncturelle permet de faire un suivi rapproché de l’évaluation de l’activité économique afin de détecter les points de retournement, les goulots d’étranglement et de proposer des mesures correctives adéquates. Elle permet également d’améliorer les prévisions macro-économiques », a expliqué le directeur général. Il soulignait ainsi  l’importance pour toute économie de la mise en œuvre de politiques économiques et financières ainsi que leur évaluation, sur la base d’une analyse de données conjoncturelles.  

Le directeur des prévisions, des politiques et des statistiques économiques, Hien Sansan, a promis que ses équipes saisiront l’opportunité de cette formation qui tient sur cinq jours pour s’outiller davantage en matière d’élaboration des notes de conjoncture, qui devraient désormais respecter les normes au niveau international. L’on devrait aboutir à une plus grande maitrise de l’analyse de la cohérence des évolutions sectorielles conjoncturelles et les meilleures pratiques en matière d’exploitation des soldes d’opinion. Pour y arriver, tout un programme a été conçu pour permettre aux agents de se familiariser aux meilleures pratiques en termes de traitement et d’analyse d’informations conjoncturelles.

Edouard Amichia


Source: Minutes Eco

Publicité

SONDAGE

Dossier des 18 000 tonnes de riz avarié : le Chef de l'Etat a donné instructions aux Ministres de prendre toutes les sanctions contre les responsables au terme de l'enquête. Qu'en pensez-vous?







Nombre de votes:111 Resultat Archive


PORTRAIT


Yannick BERY

Juriste

4ème d’une famille de sept (07) enfants et père d’un (01) enfant issu de son mariage avec Christelle OKOU, Yannick BERY est né le 05 juillet 1983 à Abidjan et est originaire d’Adzopé. Fervent croyant et pratiquant de religion chrétienne, Yannick BERY est partisan du soutien de toutes le... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 08-7510-51
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés