Sécurité incendie – La GESTOCI renforce l’efficacité de son dispositif de prévention et de gestion des sinistres

Jeudi 12 Décembre 2019

Tout site industriel doit disposer d’un certain nombre de procédures spécifiques dont le Plan d’opération interne (POI) qui définit les dispositions à mettre en œuvre pour organiser efficacement les secours et les interventions en interne, en cas de survenance d’un sinistre sur le site. Ce principe est respecté par la Société de gestion des stocks pétroliers de Côte d’Ivoire (GESTOCI), qui a testé avec succès, ce mardi 11 décembre 2019, son dispositif de prévention et de gestion des sinistres sur ses installations à Vridi

Dans un exercice de simulation bien monté, un incendie survient, provoqué par un feu après le déraillement d’un wagon contenant des hydrocarbures. Le POI est automatiquement déclenché par la direction générale de l’entreprise. Les secours s’organisent avec différentes équipes d’intervention qui rentrent en scène constituées de celles de la GESTOCI, de la Société ivoirienne de raffinage (SIR), la PETROCI, le Groupement des sapeurs-pompiers militaires (GSPM), la gendarmerie, la police, le Centre ivoirien anti-pollution (CIAPOL) et du Samu. Au bout d’une heure, la cellule de crise réussit à maitriser la situation. Le feu a été contenu, les victimes secourues, les installations sécurisées, tout comme celles des entreprises environnantes, et l’environnement a été préservé.

Le directeur général de la GESTOCI, Ibrahima Doumbia, souligne, pour justifier cet exercice, la nécessité de prévenir un certain nombre de risques et d’être prompt à intervenir dès qu’une situation d’urgence se présente. « La GESTOCI est une enceinte à haut risque. C’est pourquoi il est important pour nous, à chaque fois, de faire des exercices de simulation pour mettre en place des scénarii susceptibles de se produire, pour prévenir avec promptitude tout risque d’incendie sur les installations », a-t-il déclaré. « Nous faisons cet exercice pour évaluer notre capacité d’action et améliorer nos moyens d’intervention », a ajouté , Ibrahima Doumbia, qui avait à ses côtés la directrice générale adjointe, Nina Kéita, le directeur des opérations internes, Steven Séka et le chef de la sécurité, Dosso Mamadou. 

Conscient que la sécurité n’a pas de prix dans un secteur si sensible, le directeur général insiste « qu’il faut constamment se remettre en cause, parce qu’on ne peut pas être parfait en matière de sécurité. » Pour se donner plus de chance de prévenir et gérer les sinistres, la société s’engage à maintenir son matériel d’intervention et son personnel en conformité avec les normes en la matière.

Emmanuel Akani 



Publicité

SONDAGE

Dossier des 18 000 tonnes de riz avarié : le Chef de l'Etat a donné instructions aux Ministres de prendre toutes les sanctions contre les responsables au terme de l'enquête. Qu'en pensez-vous?







Nombre de votes:187 Resultat Archive


PORTRAIT


Yannick BERY

Juriste

4ème d’une famille de sept (07) enfants et père d’un (01) enfant issu de son mariage avec Christelle OKOU, Yannick BERY est né le 05 juillet 1983 à Abidjan et est originaire d’Adzopé. Fervent croyant et pratiquant de religion chrétienne, Yannick BERY est partisan du soutien de toutes le... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 45-4010-10
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés