Développement de la petite mine : Jean-Claude Kouassi ouvre deux nouveaux chantiers-écoles pour lutter contre l’orpaillage clandestin

Lundi 15 Juin 2020

Dans le cadre de la lutte contre l’orpaillage clandestin, le ministre des Mines et de la Géologie, Jean-Claude Kouassi, poursuit le maillage du territoire national en chantiers écoles dans le secteur de la petite mine. Avec son collègue Joseph Seka Seka, ministre de l’Environnement et du Développement durable, il a procédé le vendredi 12 juin, au lancement officiel du chantier école d’Abradine II dans le département de Yakassé Attobrou. Le lendemain, soit le samedi 13 juin, il était à Tangellan, dans le département d’Agnibilekrou, où il a procédé à l’ouverture d’un sixième chantier-école depuis le début de l’opération, le 28 janvier dernier à Bozi, dans le département de Bouaflé. Le ministre des Mines et de la Géologie, qui tient à établir formellement un secteur de l’artisanat minier en Côte d’Ivoire en vue de faire reculer l’exploitation illégale du sous-sol du pays, ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Quatre autres seront installés ainsi pour porter à dix le nombre de chantiers écoles avant la fin de l’année 2020.

Le chantier école du département de Yakassé Attobrou vient à point nommé car la localité était, il y a peu, l’une des plus touchées par le fléau de l’orpaillage clandestin. Une situation qui a justifié, de mars 2019 à février 2020, cinq opérations de la Brigade de répression des infractions au code minier (BRICM) dans la zone. Quarante-quatre sites d’orpaillage clandestin avaient alors été démantelés, vingt-quatre pelleteuses hydrauliques et 102 Kg de minerai d’or saisis, et dix orpailleurs clandestins interpellés, puis déférés devant les juridictions pénales.

« Sortez du carcan de la clandestinité qui met chaque jour votre liberté, votre santé, votre intégrité physique et votre vie en péril. Vous recevrez, au chantier école, une formation appropriée qui vous dotera du savoir et du savoir-faire pour opérer efficacement, dans le secteur de la petite mine. (…) A la fin de votre formation, ceux qui en feront la demande, dans le respect du Code minier, recevront leur autorisation pour vivre décemment de leur métier », a lancé le ministre Jean-Claude Kouassi à ceux qui s’adonnent encore à cette activité illégale.

Edouard Amichia


Publicité

SONDAGE

Dossier des 18 000 tonnes de riz avarié : le Chef de l'Etat a donné instructions aux Ministres de prendre toutes les sanctions contre les responsables au terme de l'enquête. Qu'en pensez-vous?







Nombre de votes:274 Resultat Archive


PORTRAIT


Nina Keita

Directeur général adjoint de la GESTOCI ( Société de Gestion des Stocks pétroliers de Côte d’Ivoire) depuis le 19 juin 2019

Originaire de Côte d’Ivoire et titulaire d’un MBA de la Columbia Business School obtenu en 2018 et d’un master de l’Ecole supérieure des sciences commerciales d’Angers. Nina a débuté sa carrière dans l’industrie de la mode, devenant l’égérie de marques prestigieuses telles ... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 45-4010-10
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés