Assemblée nationale - 4 projets de loi relatifs à la riposte économique, sociale et humanitaire à la COVID-19 adaptés à l’unanimité

Mercredi 29 Juillet 2020

Quatre projets de loi portant ratification d’ordonnances prises  par le président de la République dans le cadre de la lutte contre la pandémie à coronavirus, présentés par le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly ce mardi 28 juillet 2020, ont été adoptés à l’unanimité par la commission des affaires économiques et financières de l’Assemblée nationale. Ces ordonnances consacrent la mise en œuvre du Plan de soutien économique, social et humanitaire annoncé le 31 mars dernier, d’un montant de 1700 milliards Fcfa, et qui se traduit par la création de différents fonds d’appui. Il s’agit de l’ordonnance n°2020-382 du 15 avril portant création, attributions, organisation et fonctionnement du Fonds spécial de solidarité et de soutien d’urgence humanitaire (FS Solidarité Covid-19), destiné à « financer les interventions du gouvernement à l’égard de personnes affectés par le Covid-19 et ses conséquences. »  La seconde ordonnance, relative au Fonds d’appui aux acteurs du secteur informel touchés par la crise et qui devrait déboucher sur un cadre pérenne de soutien aux acteurs de ce secteur. Le troisième texte présenté par Adama Coulibaly a trait au Fonds de soutien aux grandes entreprises (FSGE), d’un montant de « 250 milliards Fcfa, prenant en compte le renforcement du soutien aux PME  pour au moins 100 milliards Fcfa et la mise en place de fonds de garantie, afin d’avoir un effet de levier sur l’accès au crédit. » 150 milliards sont destinés à apporter un appui financier pour la préservation des outils de production et l’emploi et pour la mise en place de garanties visant à faciliter l’accès au financement des grandes entreprises en difficulté. Le quatrième et dernier texte est relatif au Fonds de soutien aux petites et moyennes entreprises (FSPME).

Le ministre a démontré le bien-fondé et la pertinence de la création de ces fonds dans un contexte de crise sanitaire qui avait des conséquences sur les populations, tant au plan social que sur l’outil de production dont la préservation était menacée. « Il était important, explique-t-il, que ces fonds soient créés pour soutenir apporter du soutien aux entreprises, tant les grandes que les petites, mais aussi au secteur informel et aux personnes vulnérables ou rendus ainsi par les effets de la crise sanitaire du Covid-19. »

Aux députés, Adama Coulibaly a indiqué que l’action que les députés venaient de poser, avec l’adoption en commission des quatre projets de loi soumis à leur approbation, a une haute portée hautement économique et sociale. « Elle vise à préserver l’outil de travail, les emplois et favoriser une reprise rapide des activités économiques. Elle vise également à réduire l’impact de la pandémie à coronavirus sur les populations, principalement les plus vulnérables », a déclaré le ministre qui a apprécié particulièrement la qualité des échanges.

Edouard Amichia 


Publicité

SONDAGE

Dossier des 18 000 tonnes de riz avarié : le Chef de l'Etat a donné instructions aux Ministres de prendre toutes les sanctions contre les responsables au terme de l'enquête. Qu'en pensez-vous?







Nombre de votes:271 Resultat Archive


PORTRAIT


Nina Keita

Directeur général adjoint de la GESTOCI ( Société de Gestion des Stocks pétroliers de Côte d’Ivoire) depuis le 19 juin 2019

Originaire de Côte d’Ivoire et titulaire d’un MBA de la Columbia Business School obtenu en 2018 et d’un master de l’Ecole supérieure des sciences commerciales d’Angers. Nina a débuté sa carrière dans l’industrie de la mode, devenant l’égérie de marques prestigieuses telles ... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 45-4010-10
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés