Collecte de données financières – Le Comité national encadre en ligne les acteurs concernés par l’enquête de la balance des paiements 2019

Lundi 17 Août 2020 / Le directeur général du Trésor et de la comptabilité publique, Assahoré Konan Jacques

L’enquête de la balance des paiements 2019 a démarré depuis le mois de juillet 2020 et se poursuit à l’intention des différents acteurs intervenant directement ou indirectement dans les relations financières entre la Côte d’Ivoire et l’étranger. A défaut de pouvoir toucher tous les répondants à travers la journée traditionnelle de lancement en présentiel, du fait de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, la direction Générale du Trésor et de la Comptabilité publique, en collaboration avec la direction nationale de la BCEAO, déploie des moyens de communication utiles pour informer les différents acteurs sur l’importance de l’enquête dont ils sont appelés à contribuer à la réussite. « Nous avons mis en ligne un élément vidéo, à travers le site web du Trésor Public (www.tresor.gouv.ci), pour une meilleure compréhension par les acteurs concernés des questionnaires et de leur mode de renseignement. Aussi des spots télé et radio, des articles via la presse nationale et les sites internet seront-ils nécessaires, à l’effet de véhiculer au mieux toutes les informations liées au bon déroulement de l’enquête », souligne le Directeur des établissements de crédit et des finances extérieures (DECFinEx), Savané Mory.

Les différents acteurs sollicités 

L’enquête porte sur les opérations effectuées au titre de l’exercice 2019 par les autorités institutionnelles, administratives et monétaires, les intermédiaires habilités et autres intermédiaires financiers, les organisations professionnelles et autres acteurs du secteur privé, notamment les importateurs et exportateurs de biens et services, les partenaires au développement, les représentations des organisations internationales et des ONG internationales. La sensibilisation des répondants en cours consiste à présenter les questionnaires conçus suivant la typologie de l’activité des différents agents économiques et à leur donner des explications sur la manière de les renseigner convenablement. Il s’agit aussi de présenter et d’expliquer la notice technique à l’intention des déclarants.

Le directeur général du Trésor et de la comptabilité publique, Assahoré Konan Jacques, pour amener les différents acteurs à participer pleinement à l’enquête, a situé sur le rôle important que joue l’information statistique dans le suivi et l’analyse de la situation socio-économique d’un pays. « Elle permet de cerner les réalités et les évolutions susceptibles de mieux orienter les mesures de politiques sociales et économiques », explique-t-il.

Maintenir voire améliorer le taux de réponse 

La balance des paiements est effet définie comme un état statistique qui retrace, sous forme comptable, l’ensemble des flux d’actifs réels, financiers et monétaires entre les résidents d’une économie et les non-résidents, au cours d’une période donnée. Elle permet d’évaluer l’insertion de l'économie dans son environnement extérieur, d’identifier l’apparition de déséquilibres et de comprendre comment ces déséquilibres sont financés par le reste du monde.

Après un taux de réponse de 89,9% enregistré en 2018, un record de 93% a été atteint en 2019 à l’issue de l’enquête de collecte des données nécessaires à l’établissement de la Balance des Paiements 2018. Ce résultat a été obtenu grâce à une combinaison d’actions dont un appui apporté au Secrétariat technique du Comité de la balance des paiements (assurée par la BCEAO) et le renforcement de la sensibilisation des répondants. Les données ainsi collectées grâce à la franche collaboration des répondants ont permis d’élaborer, dans le délai réglementaire, la balance des paiements 2018 de la Côte d’Ivoire. Au total, le solde global de la balance des paiements 2018 est ressorti excédentaire à 284,6 milliards Fcfa, contrairement au déficit de 3,6 milliards enregistré en 2017.

Emmanuel Akani 


Publicité

SONDAGE

Dossier des 18 000 tonnes de riz avarié : le Chef de l'Etat a donné instructions aux Ministres de prendre toutes les sanctions contre les responsables au terme de l'enquête. Qu'en pensez-vous?







Nombre de votes:262 Resultat Archive


PORTRAIT


Yannick BERY

Juriste

4ème d’une famille de sept (07) enfants et père d’un (01) enfant issu de son mariage avec Christelle OKOU, Yannick BERY est né le 05 juillet 1983 à Abidjan et est originaire d’Adzopé. Fervent croyant et pratiquant de religion chrétienne, Yannick BERY est partisan du soutien de toutes le... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 45-4010-10
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés