Revue post-COVID-19 de l’économie - Le FMI alerte la Côte d’Ivoire sur des risques de surendettement

Mercredi 16 Septembre 2020

Lors du lancement des septième et huitième revues combinées pour l’évaluation du Programme Economique et Financier pour la période 2016-2020, la cheffe de mission du FMI, Mme Céline Allard, au-delà des performances qu’affiche l’économie ivoirienne, interpellé sur certains constats qui suggèrent « des points de tension qu’il convient de surveiller. » Le premier point, ce sont les difficultés à augmenter le taux de mobilisation des ressources domestiques qui se situe autour de 11 à 12%, bien en dessous des objectifs communautaires et qui mettent en relief les difficultés qu’il y a à élargir l’assiette fiscale et à taxer de manière équitable les secteurs de plus forte croissance. « Les difficultés à augmenter les recettes fortes ont aussi induit un recours à la dette qui maintenant peut atteindre ses limites en termes de risques de surendettement », a alerté Céline Allard. « Le choc de la pandémie de COVID-19  vous amené plus près du plafond d’évaluation de risques modéré de surendettement », insiste la fonctionnaire de l’institution de Breton Woods.  Elle évoque également un potentiel ralentissement de la croissance et de la productivité, qui ne peut être endigué qu’avec un enclenchement fort de la transformation structurelle de l’économie.  A ces points, souligne la cheffe de mission du FMI, il faut ajouter les vulnérabilités exacerbées par la pandémie de Covid-19.  Avant d’évoquer ces « points de tension », Mme Céline Allard a salué « les nombreux succès et les éléments très positifs » enregistrés dans le cadre de la mise en œuvre du programme conclu 2016 et étendu depuis l’année dernière. La Côte d’Ivoire, souligne-t-elle, a réussi à maintenir en dessous de la norme de 3% le déficit des critères de convergence de l’Uemoa, avec des efforts très importants pour un ancrage budgétaire fort. « Nous avons également constaté que de nombreux investissements structurants avaient soutenu la croissance et avaient permis de générer un intérêt grandissant pour la destination Côte d’Ivoire de la part des investisseurs privés. Le tout couronné d’une croissance élevée de 6 à 7% sur la décennie, avec une baisse notable du taux de pauvreté et un effort grandissant sur les aspects sociaux, comme en témoigne le PsGouv et la couverture maladie universelle (CMU) », ajoute-t-elle.

Emmanuel Akani 


Publicité

SONDAGE

Dossier des 18 000 tonnes de riz avarié : le Chef de l'Etat a donné instructions aux Ministres de prendre toutes les sanctions contre les responsables au terme de l'enquête. Qu'en pensez-vous?







Nombre de votes:262 Resultat Archive


PORTRAIT


Yannick BERY

Juriste

4ème d’une famille de sept (07) enfants et père d’un (01) enfant issu de son mariage avec Christelle OKOU, Yannick BERY est né le 05 juillet 1983 à Abidjan et est originaire d’Adzopé. Fervent croyant et pratiquant de religion chrétienne, Yannick BERY est partisan du soutien de toutes le... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 45-4010-10
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés