Exécution du budget-programmes 2021-2023 : Les DG des Impôts, de la douane, de la DGPE et de la DGBF s’engagent à atteindre les objectifs fixés

Mardi 13 Octobre 2020 / Le ministre Moussa Sanogo entouré des directeurs généraux des structures sous tutelle, lundi au 20e étage de l'immeuble Sciam.

Les directeurs généraux des structures sous tutelle du ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat ont signé ce lundi ce lundi 12 octobre 2020, avec le ministre Moussa Sanogo, à son cabinet sis au 11e étage de l’immeuble SCIAM, des lettres d’engagement dans le cadre de la mise en œuvre du budget-programmes. Par cet acte, le directeur général des impôts, Abou Sié Ouattara, le directeur général du Portefeuille de l’Etat, Seydou Bamba, le directeur général du budget et des finances, Seydou Traoré et le directeur général des douanes, Dah Pierre, qui était représenté à cette occasion par le DGA Kadio Louis Albert, s’engagent à tout mettre en œuvre pour atteindre les objectifs qui leur ont été fixés par la tutelle. Le ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo, a indiqué que la signature de ces actes  prend une dimension particulière parce que c’est la première fois qu’un tel engagement est signé entre le premier responsable du département ministériel concerné et les responsables des structures sous tutelle. 

Des objectifs avec des indicateurs pour apprécier leur atteinte

« C’est un pas complémentaire que nous faisons dans l’appropriation du nouveau mode de gestion budgétaire. Les responsables de programmes que sont les différents directeurs généraux ont l’obligation de mener à bien leurs activités et de pouvoir atteindre les objectifs qui ont été fixés et qui justifient les ressources qui ont été mises en place pour leur permettre de travailler », souligne le ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat. Il explique que la lettre d’engagement ou lettre de mission est un élément du processus d’exécution du budget-programmes. Le budget de l’Etat s’exécute désormais suivant différents programmes et à chaque programme sont assignés des objectifs avec des indicateurs pour apprécier leur atteinte. La lettre d’engagement, c’est le document qui va contractualiser ou retracer les engagements pris par les premiers responsables des départements ministériels d’atteindre les objectifs fixés. « L’élément au travers duquel nous apprécions les résultats ou les efforts qui ont été déployés prend appui sur cette lettre d’engagement, qui retrace les engagements des différentes parties tant au niveau du premier responsable du département ministériel concerné que des différents responsables de programmes que sont les directeurs généraux », affirme Moussa Sanogo qui précise cet acte va se reproduire dans les différents ministères.

Utiliser de façon très efficace la ressource publique 

Il a félicité les différents responsables des programmes que sont les DG, pour tous les efforts qui ont été déployés dans le cadre de l’appropriation du nouveau mode budgétaire.  Il les a encouragés à prendre toutes les dispositions afin que les différents objectifs fixés dans les lettres d‘engagement soient atteints. De sorte que quand il sera devant le Parlement, après les différents contrôles qui seront effectués par la cour des comptes, il puisse montrer que son département ministériel « a fait ce qu’il fallait pour utiliser de façon très efficace la ressource publique, pour améliorer les conditions de vie des Ivoiriens. »

Au nom de ses pairs ordonnateurs et directeurs des programmes, le directeur général du Portefeuille de l’Etat, Seydou Bamba, il a promis tout mettre en œuvre pour tenir les engagements pris et répondre favorablement aux attentes dans le cadre de l’exécution des budgets-programmes. « Nous nous engageons à tenir nos engagements dans le cadre de la mise en œuvre de ce programme sur la période 2021-2023 », a martelé le DGPE. Ces lettres montrent l’importance qu’il y a dorénavant pour chaque régie de déployer tous les efforts pour atteindre les objectifs fixés.

Emmanuel Akani  


Publicité

SONDAGE

Dossier des 18 000 tonnes de riz avarié : le Chef de l'Etat a donné instructions aux Ministres de prendre toutes les sanctions contre les responsables au terme de l'enquête. Qu'en pensez-vous?







Nombre de votes:271 Resultat Archive


PORTRAIT


Nina Keita

Directeur général adjoint de la GESTOCI ( Société de Gestion des Stocks pétroliers de Côte d’Ivoire) depuis le 19 juin 2019

Originaire de Côte d’Ivoire et titulaire d’un MBA de la Columbia Business School obtenu en 2018 et d’un master de l’Ecole supérieure des sciences commerciales d’Angers. Nina a débuté sa carrière dans l’industrie de la mode, devenant l’égérie de marques prestigieuses telles ... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 45-4010-10
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés