Douanes ivoiriennes - « Les recettes se portent bien », rassure le ministre Moussa Sanogo

Vendredi 16 Octobre 2020 / Le ministre Moussa Sanogo et le directeur général des douanes ivoiriennes, Da Pierre, jeudi dans les locaux des recettes douanières.

Le ministre du Budget Moussa Sanogo s’est rendu ce jeudi 15 octobre 2020 au Port d’Abidjan, précisément dans les locaux des recettes principales des douanes ivoiriennes. Il y était avec ses principaux collaborateurs et le directeur général des douanes, Alphonse Dah Pierre, pour constater l’état d’avancement des travaux de rénovation du bâtiment abritant les recettes principales des douanes. Une visite guidée a permis au constructeur de montrer que les travaux de rénovation du bâtiment qui passe de deux à quatre niveaux avancent bien et sont même en finition. Il a pu rassurer le ministre qui  n’a pas caché sa satisfaction de voir que les travaux – d’un coût total de 775 822 000 Fcfa - sont en train d’être achevés. « C’était un bâtiment R+1 qui représentait les recettes principales des douanes. Deux niveaux supplémentaires ont été ajoutés pour en faire un R+ 3. Cela donne un peu plus d’espace, la possibilité d’installer d’autres types d’équipements plus modernes et de mieux travailler », s’est satisfait le ministre Moussa Sanogo. Il s’est même dit rassuré que le bâtiment sera « vraiment clinquant lorsqu’il sera achevé. »

 A l’issue d’une visite des locaux des recettes principales des douanes à fin 2017 début 2018, il avait donné des instructions pour que « ce bâtiment soit réaménagé, agrandi ;  et c’est ce qui est train d’être fait. » C’est qu’il avait découvert un bâtiment qui avait pris de l’âge et qui laissait voir une longue file des gens qui devaient payer des factures. « Des usagers qui venaient remettre un peu d’argent à l’Etat de Côte d’Ivoire, on devrait quand même trouver le moyen de leur permettre de le faire dans les meilleures conditions ! », a fait remarquer le ministre. « 85% des recettes mobilisées au niveau de la douane passent par ce service. Il faut donc que ce soit un lieu agréable, dans lequel les gens puissent bien travailler, améliorer leur productivité et qu’on soit tous fiers de ce que la douane ivoirienne est et ce qu’elle peut rapporter quand les choses se passent comme il faut »,  a ajouté Moussa Sanogo.

Interrogé sur les résultats des Douanes ivoiriennes dans ce contexte de crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19, il s’est voulu rassurant. « Pour le moment, les recettes se portent plutôt bien. (…) On a dû réviser nos projections à la baisse. Sur un montant global de l’ordre 500 milliards Fcfa, vous comptez à peu près 40% pour la douane et 60% pour les impôts par rapport aux objectifs qui étaient fixés. Sur toute l’année, je pense que cela va être un stock de 200 milliards Fcfa à peu près », a soutenu le membre du gouvernement, qui félicite le directeur général des douanes et son équipe pour la bonne évolution des résultats. Il les a encouragés à garder le cap jusqu’à la fin de l’année, de sorte à « donner un peu plus de marge à l’Etat. »

Sur le fonctionnement de la régie financière dans ce contexte de crise De la Covid-19, le ministre a indiqué que des mesures ont été prises portant sur la réorganisation des services et l’utilisation de moyens modernes. « La COVID a montré qu’on pouvait travailler autrement, avec par exemple le télétravail et d’autres types de mesures qui permettent d’améliorer la mobilisation des recettes. Et un suivi plus rapproché est exercé parce que l’atteinte des objectifs est beaucoup plus importante aujourd’hui qu’hier, dans une situation où le pays lui-même a quelques difficultés liées à la Covid-19 », a expliqué Moussa Sanogo, qui invite les uns et les autres à « se retrousser les manches.»

Emmanuel Akani  


Publicité

SONDAGE

Dossier des 18 000 tonnes de riz avarié : le Chef de l'Etat a donné instructions aux Ministres de prendre toutes les sanctions contre les responsables au terme de l'enquête. Qu'en pensez-vous?







Nombre de votes:271 Resultat Archive


PORTRAIT


Nina Keita

Directeur général adjoint de la GESTOCI ( Société de Gestion des Stocks pétroliers de Côte d’Ivoire) depuis le 19 juin 2019

Originaire de Côte d’Ivoire et titulaire d’un MBA de la Columbia Business School obtenu en 2018 et d’un master de l’Ecole supérieure des sciences commerciales d’Angers. Nina a débuté sa carrière dans l’industrie de la mode, devenant l’égérie de marques prestigieuses telles ... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 45-4010-10
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés