Qualité des services financiers - Un comparateur des offres et une application de gestion des plaintes à portée des consommateurs

Jeudi 22 Octobre 2020

L’Observatoire de la qualité des services financiers (OQSF-CI), créé par décret du 21 décembre 2016, multiplie les réformes en vue de l’amélioration du taux d’inclusion financière. Il a pour principales missions de contribuer à améliorer la qualité des produits et services financiers de détail, à protéger les consommateurs desdits produits et services et à diffuser la culture financière. Dans le cadre de son opérationnalisation, grâce notamment à l’apport de la digitalisation, l’OQSF-CI s‘est doté d’un comparateur des offres des fournisseurs de services financiers et d’une application de gestion en ligne des plaintes.

Ces outils liés à deux missions essentielles de l’observatoire ont été présentés aux fournisseurs des services financiers (banques, établissements financiers, microfinance…) et aux organisations des consommateurs, respectivement les 20 et 21 octobre 2020, à la chambre et de commerce d’industrie. Au cours des deux ateliers organisés à cet effet, le secrétaire exécutif de l’OQSFCI, Moussa Mamadou, a indiqué qu’un site comparateur a trois objectifs essentiels, qui constituent en eux-mêmes des avantages pour les usagers. Il aide à assurer la transparence dans l’offre des fournisseurs de services financiers. La deuxième chose, c’est qu’il permet la comparabilité ; c’est d’ailleurs de là qu’il tient son appellation. Et troisième chose non moins importante, c’est qu’il garantit la bonne compréhension des phénomènes financiers par les usagers et consommateurs. « Le comparateur permet de savoir comment obtenir facilement les informations et les tarifs pratiqués par différents fournisseurs de services financiers. Il propose de comparer toutes les offres afin de trouver la meilleure et la moins chère », explique Moussa Mamadou.  

Quant à l’application de gestion des plaintes, elle permet, via internet, de recueillir et de traiter les réclamations des clients. Elle épouse le dispositif de médiation de l’OQSF-CI et emporte des gains substantiels, assure le secrétaire exécutif de l’observatoire.  

Moussa Mamadou affirme qu’il est important que les participants, fournisseurs et consommateurs de services financiers, s’approprient ces deux outils qui présentent de nombreux avantages pour tous. Et il peut être rassuré car tous ont marqué un grand intérêt pour ces outils qui vont beaucoup influencer le marché des services financiers et booster l’inclusion financière des populations. Les participants ont, dans la pratique, pu identifier les opportunités qu’offrent le site comparateur de l’OQSF-CI et comprendre comment il peut être utilisé efficacement. Ils se sont en outre, et par la même occasion, imprégnés des principales étapes du dispositif de médiation de l’OQSF-CI et de l’utilisation de l’application de gestion des plaintes, en modes web et mobile.

Emmanuel Akani 


Publicité

SONDAGE

Dossier des 18 000 tonnes de riz avarié : le Chef de l'Etat a donné instructions aux Ministres de prendre toutes les sanctions contre les responsables au terme de l'enquête. Qu'en pensez-vous?







Nombre de votes:274 Resultat Archive


PORTRAIT


Nina Keita

Directeur général adjoint de la GESTOCI ( Société de Gestion des Stocks pétroliers de Côte d’Ivoire) depuis le 19 juin 2019

Originaire de Côte d’Ivoire et titulaire d’un MBA de la Columbia Business School obtenu en 2018 et d’un master de l’Ecole supérieure des sciences commerciales d’Angers. Nina a débuté sa carrière dans l’industrie de la mode, devenant l’égérie de marques prestigieuses telles ... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 45-4010-10
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés