Commerce numérique - Un écosystème digital aide à vendre le made in Côte d’Ivoire en Afrique et dans le monde

Lundi 12 Juillet 2021
Une innovation globale africaine vient faciliter le commerce numérique des produits d’origine africaine. Elle est portée par Hervé Kenpack, fondateur de l’écosystème digital  Klappers, qui intègre une multitude de plateformes. « Nous avons mis en place un module « Klappers shopping » qui consiste à recenser dans les pays africains les acteurs du made in Africa, afin de les aider à vendre leurs produits au-delà des frontières des différents pays », explique le promoteur.La rencontre du vendredi 9 juillet, à la chambre de Commerce et d’industrie, à Abidjan Plateau, visait ainsi à convaincre les entrepreneurs qui font du made in Côte d’Ivoire d’intégrer l’écosystème, afin de bénéficier d’un appui pour faciliter l’écoulement de leurs produits en dehors de la Côte d’Ivoire et donc conquérir de nouveaux marchés. « On s’est rendus compte que toutes les plateformes numériques qui existent partout en Afrique, à l’image de la Côte d’Ivoire, ne vendent que des produits qui sont en Côte d’Ivoire et pour les Ivoiriens », fait remarquer le CEO de Klappers.A partir de l’écosystème Klappers, assure-t-il,  les entrepreneurs du made in Côte d’Ivoire pourront mettre dans le système leurs produits qui pourront être commandés et livrés partout en Afrique et dans le monde, avec l’appui du partenaire stratégique de livraison DHL et de la banque UBA pour le paiement sécurisé.  Pour Hervé Kenpack, l’opportunité est là avec l’écosystème, surtout dans le contexte actuel de l’entrée en vigueur depuis le 1 er janvier 2021 de l’accord instituant la Zone économique de libre-échange continentale africaine (ZLECAF). Il appartient donc aux acteurs - que Klappers accompagne dans la certification de leurs produits - de montrer leur savoir-faire.« L’économie numérique africaine dont on parle, et qui d’ici 2025 aura un potentiel de 75 milliards de dollars, il faut que les entrepreneurs du made in Africa en soient les acteurs principaux. Nous voulons les rendre actifs », soutient le CEO. Au niveau intra-africain, l’écosystème crée la demande pour obliger les chefs d’Etat et les administrations douanières à lever tous les blocages à l’application effective de l’accord de libre-échange continental.Mais à ce jour déjà, tous les produits d’origine africaine peuvent être commandés de partout via l’écosystème digital Klappers qui, avec ses différents partenaires, facilite les transactions. Par ailleurs, au plan logistique, le partenaire stratégique de logistique assure des tarifs préférentiels pour la commercialisation en ligne des produits africains.#Emmanuel Akani  

Publicité

SONDAGE

Dossier des 18 000 tonnes de riz avarié : le Chef de l'Etat a donné instructions aux Ministres de prendre toutes les sanctions contre les responsables au terme de l'enquête. Qu'en pensez-vous?







Nombre de votes:327 Resultat Archive


PORTRAIT


Solomon Mugera

Directeur de la communication de la BAD

M. Mugera, un ressortissant kenyan est un journaliste et gestionnaire de médias chevronné avec plus de 20 ans d'expertise à l'échelle internationale. M. Mugera qui a travaillé pour la British Broadcasting Corporation (BBC) Africa, a présidé la plus grande expansion de la BBC sur le continent ... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 45-4010-10
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés