Lutte contre le travail des enfants et le travail forcé – La CGECI met en place un réseau d’entreprises pour accentuer la contribution du secteur privé

Dimanche 26 Juin 2022

La Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) entend contribuer plus activement – avec l’ensemble du secteur privé - à la lutte contre le travail des enfants et les pires formes du travail. Elle a procédé ce vendredi 24 juin 2022, à la Maison de l’entreprise, au Plateau, au lancement d’une plateforme dénommée « Initiative du secteur privé pour la lutte contre le travail des enfants et le travail forcé (ITEF). » L’objectif est de créer un réseau dense d’entreprises engagées dans la lutte contre ce fléau, afin de valoriser la contribution des organisations professionnelles et du secteur privé. Le directeur exécutif de la CGECI, Stéphane Aka-Anghui, a indiqué au cours des travaux que la plateforme est un instrument pour sensibiliser les entreprises à s’y engager, favoriser le partage d’expérience, assurer la veille réglementaire, et donner plus de visibilité aux initiatives des entreprises visant à la protection des enfants.

L’ITEF a pour vocation également de faire le plaidoyer auprès des pouvoirs publics sur les attentes du secteur et contribuer au système de rapportage, notamment dans le cadre du contrôle des normes de l’Organisation internationale du travail (OIT). Selon le chef de département capital humain de la CGECI, M. Ladouyou qui a présenté la charte de la plateforme, la finalité est de positionner la Côte d’Ivoire comme une destination responsable. Il a révélé que l’ITEF compte déjà, comme membres, 2 organisations patronales (CGECI, FIPME), 8 groupes professionnels et 28 entreprises, coopératives ou associations de coopératives. Un nombre qui devrait exploser dans les prochains jours, assure Stéphane Aka-Anghui.

Un formidable instrument pour mobiliser le secteur privé

Représentant le ministre de l’Emploi et de la Protection sociale, Adama Kamara, l’inspecteur général du travail, Ago Ebenezer, a salué la mise en place du réseau qui intègre la vision globale du gouvernement de faire de la collaboration et de la coopération des moyens efficaces pour réaliser et atteindre les objectifs communs en matière de lutte contre le travail des enfants et de tous les autres phénomènes connexes tels que le travail forcé. « La lutte contre le travail des enfants représente un levier important d’amélioration de la durabilité de notre économie qui repose, en grande partie, sur l’exportation de matières premières ainsi que sur les chaines d’approvisionnement agricole. (…) Cette problématique constitue aujourd’hui une des causes à l’origine des législations plus contraignantes en cours d’adoption par l’Union européenne sur la durabilité des chaines d’approvisionnement internationales », a souligné Ago Ebenezer qui interpelle sur l’apparition de défis nouveaux défis qui pourraient compromettre les progrès déjà réalisés en Côte d’Ivoire, notamment dans la cacaoculture.

Pour sa part, Mme Sophie De Corninck, spécialiste des principes et droits fondamentaux au travail qui représentait le directeur pays de l’OIT, a indiqué que le réseau d’entreprises mis en place constitue « un formidable instrument pour mobiliser le secteur privé et l’aider à pleinement son rôle dans l’élimination du travail des enfants et du travail forcé en Côte d’Ivoire. » Sa mise en place est, à l’entendre, une réponse éloquente à l’appel à l’action adopté à Durban, en Afrique du Sud, il y a un mois, qui réaffirme le rôle important des organisations d’employeurs et du secteur privé dans la lutte et les engage à collaborer avec les gouvernements.

Emmanuel Akani 


Publicité

SONDAGE

Dossier des 18 000 tonnes de riz avarié : le Chef de l'Etat a donné instructions aux Ministres de prendre toutes les sanctions contre les responsables au terme de l'enquête. Qu'en pensez-vous?







Nombre de votes:372 Resultat Archive


PORTRAIT


Solomon Mugera

Directeur de la communication de la BAD

M. Mugera, un ressortissant kenyan est un journaliste et gestionnaire de médias chevronné avec plus de 20 ans d'expertise à l'échelle internationale. M. Mugera qui a travaillé pour la British Broadcasting Corporation (BBC) Africa, a présidé la plus grande expansion de la BBC sur le continent ... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 45-4010-10
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés