Opportunités de financement vert ou climatique – Les secteurs public et privé invités à réfléchir à des mesures fortes pour booster la transition énergétique

Jeudi 29 Septembre 2022

Le 3e Forum de l’Efficacité Energétique et des Energies Renouvelables en Afrique, organisé les 28 et 29 septembre à Abidjan par la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), en collaboration avec l’Agence Marocaine de Communication (AOB), l’Agence marocaine de l’efficacité énergétique (AMEE) et les ministères ivoiriens en charge de l’Energie et de l’Environnement, a ouvert ses portes ce mercredi à la Maison de l’entreprise au Plateau. Les participants mettent à profit les deux jours de travaux pour explorer les opportunités de financement, en particulier vert ou climatique, afin d’accélérer la transition énergétique par le développement de l’efficacité énergétique (EE) et des énergies renouvelables (EnR). Le ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie, Mamadou Sangafowa Coulibaly, a déclaré à l’ouverture des travaux que les défis de la Côte d’Ivoire en matière de développement sont énormes, les besoins en électricité immenses, alors que les ressources ne sont pas illimitées. D’où la nécessité d’explorer et d’exploiter les potentiels existants en matière d’efficacité énergétique et d’énergies renouvelables. Cela est essentiel pour un pays comme la Côte d’Ivoire ambitionne d’être le hub énergétique de la sous-région afin de fournir à nos populations, une énergie abondante, fiable et à coût compétitif, tout en respectant ses engagements au plan national et régional.

Il a indiqué qu’en matière de maitrise de l’énergie, d’importants investissements ont été réalisés sur les infrastructures de transport et de distribution, faisant passer le rendement du système électrique national de 71,25% en 2011 à 83,67 % en 2021. Mais il note qu’il urge de s’interroger sur les modèles économiques afin de promouvoir l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables. « Les secteurs public et privé doivent poursuivre la réflexion sur la mise en place des mesures d’incitation règlementaire ou fiscale pour booster cette transition énergétique. Nous devrons nous poser les bonnes questions, de savoir notamment comment avoir accès aux différents fonds verts mis à disposition », a interpellé Mamadou Sangafowa.  

Il a rappelé que suite à l’accord de Paris, les engagements pris par la Côte d’Ivoire concernant les Contributions prévues déterminées au niveau national (CPDN) visent à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 30,41%, et à atteindre un mix énergétique de 45% d’énergies renouvelables à l’horizon 2030. Pour atteindre cet objectif, le pays a adopté le document de politique sectorielle de développement des énergies renouvelables (EnR) et de l’efficacité énergétique (EE) et dispose d’un plan d'actions d’électrification hors réseau qui vise à améliorer l’accès à l’électricité à tous les ménages.

Pour sa part, le président de la CGECI, Jean-Marie Ackah a souligné que le forum se tient dans un contexte énergétique mondial particulièrement tendu avec la guerre en Ukraine qui a engendré une inflation ayant des répercussions sur tous les secteurs d’activités et amené les Etats occidentaux à tenir leurs engagement de remplacer les énergies fossiles par un mix énergétique privilégiant les énergies renouvelables. Le leader du patronat ivoirien s’est montré tout de même confiant, tablant sur « les retours d’expérience des pays et des entreprises qui ont bénéficié des financements de l’Efficacité Energétique et des Energies et qui mettent en exergue des solutions technologiques innovantes et des modèles économiques disponibles pour l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables dans différents secteurs d’activité. » Notamment l’Industrie, le bâtiment, le transport, l’hôtellerie, l’éclairage, entre autres.

Edouard Amichia  


Publicité

SONDAGE

Dossier des 18 000 tonnes de riz avarié : le Chef de l'Etat a donné instructions aux Ministres de prendre toutes les sanctions contre les responsables au terme de l'enquête. Qu'en pensez-vous?







Nombre de votes:388 Resultat Archive


PORTRAIT


Solomon Mugera

Directeur de la communication de la BAD

M. Mugera, un ressortissant kenyan est un journaliste et gestionnaire de médias chevronné avec plus de 20 ans d'expertise à l'échelle internationale. M. Mugera qui a travaillé pour la British Broadcasting Corporation (BBC) Africa, a présidé la plus grande expansion de la BBC sur le continent ... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 45-4010-10
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés