Compétitivité de l’économie: Une stratégie en élaboration pour faire reculer le secteur informel

Mardi 08 Août 2017 / Compétitivité de l’économie: Une stratégie en élaboration pour faire reculer le secteur informel

La troisième édition de la Journée nationale du partenariat Eta-secteur privé (JNP 2017) aura lieu le 13 novembre prochain à Abidjan, hôtel Ivoire, sur le thème « encadrement du secteur informel, source de croissance et de compétitivité de l’économie ivoirienne. » Une rencontre d’autant plus importante que le directeur de cabinet du ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly, a révélé que le gouvernement attend des travaux Adama Coulibaly, le gouvernement attend non seulement des propositions en vue de renforcer la collaboration entre l’Etat et le secteur privé pour réduire l’informalité mais aussi des orientations pour la préparation d’une stratégie  national d’encadrement du secteur informel. Aussi devraient être identifiées au cours de ces assises les meilleures pratiques pour la réduction de l’informel à la lumière des expériences internationales.  

La secrétaire exécutive du comité de concertation, Mariam Fadika Fofana, a indiqué ce mardi 1er août, à Abidjan-Novotel, que pour asseoir les bases d’une économie ivoirienne compétitive et dynamique, il importe d’avoir une approche concertée des nombreux défis qui jalonnent le processus de développement socio-économique des Etats en transition comme la Côte d’Ivoire. Au nombre de ces défis auxquels il faut apporter des réponses idoines et durables, il y a l’expansion continue du secteur informel, certes pourvoyeur d’emploi et représentant en 2015 au moins 60% des contribuables, mais qui ne contribue qu’à hauteur de 1% aux recettes fiscales. Son poids reste toujours  important dans l’économie nationale, même s’il se situe désormais autour de 40%, précisera le directeur de cabinet du ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly, s’appuyant sur des données de l’Institut national de statistiques (INS). Il a marqué la volonté de l’Etat ivoirien d’accélérer la formation du secteur informel qui représente une problématique structurelle de l’économie nationale.

Citant le rapport Etudes économiques et financières d’avril 2017 du Fonds monétaire international (FMI), il a indiqué que « le secteur informel constitue une composante essentielle de la plupart des économies de l’Afrique subsaharienne, à sa contribution au PIB se situe entre 25 et 65% et où il représente entre 30 à 90% de l’emploi non agricole. »

Plus de 5000 participants sont attendus au JNP qui bénéficie de l’appui des partenaires au développement tels que la Banque africaine de développement (BAD) qui se propose d’héberger un groupe de travail. Le représentant de la commission de l’Uemoa, Don Gustave Sanon, a salué l’initiative et annoncé dans les prochains mois la mise en place d’un dispositif de dialogue public-privé s’appliquant à tous les Etats membres de la communauté économique.

E. Akani




Source: Minutes Eco

Publicité

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre le fait que le gouvernement ivoirien emprunte sur les marchés financiers?







Nombre de votes:22 Resultat Archive


PORTRAIT


Dr Bandar M. H. Hajjar

Président Groupe de la Banque Islamique de Développement et Professeur d’Université

Dr Hajjar a obtenu une Licence ès Économie et Sciences Politiques, avec très grande distinction, à l’Université Roi Saoud, Riyad, ainsi qu'une Maîtrise (Master) en Économie à l’Université d’Indiana, États-Unis. En 1982, Il est retourné en Arabie Saoudite où il a occupé un poste de... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 08-7510-51
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés