Secteur minier – Randgold dénonce l’octroi de permis d’exploitation à des entreprises sans capacité financière ni expertise

Mercredi 25 Octobre 2017 / Dennis Mark Bristow, PDG de Randgold

Le directeur général de Randgold Resources, Mark Bristow, dénonce « la situation de plus en plus alarmante de l’octroi de permis d’exploitation à des entreprises qui manquent de capacité financière, d’expertise et d’expérience en matière d’exploration et l’accélération du processus d’attribution des permis. » Il a fait cette déclaration le dimanche 22 octobre 2017, à l a mine d’or de Tongon, où devait se tenir, le lendemain, une réunion du conseil d’administration.

Selon le minier industriel qui ne cache pas sa frustration, le gouvernement gagnerait à travailler davantage de concert avec le secteur minier, en vue de développer le potentiel énorme dont dispose la Côte d’Ivoire – mais sous exploité - et parvenir à une industrie minière de classe mondiale, capable de contribuer fortement à son économie.

Mark Bristow estime que pour Randgold Resources qui a déjà investi plus d’un milliard de dollars en Côte d’Ivoire, et qui œuvrent au bien-être des populations environnantes de la mine d’or de Tongon ne bénéficie pas suffisamment de l’accompagnement de l’Etat. Cela est valable non seulement en termes de sécurisation des investissements, avec l’ampleur du phénomène de l’orpaillage illégal, mais aussi de respects des engagements pris dans le cadre du partenariat public-privé  qui a présidé à la construction de la ligne électrique allant de Korhogo à Tongon et localités environnantes, et d’actions de développement au profit des populations.

« Ici au nord, on a l’impression que l’autorité de l’Etat n’est pas respecté. On ne sent pas que l’Etat fait des efforts pour trouver une solution durable à l’orpaillage clandestin », a déclaré le directeur général de Randgold resources qui a déjà investi environ 100 millions de dollars dans l’exploration depuis 1995.

 Si la limitation du nombre de permis à dix maximum par compagnie est effective, cela induirait l’abandon du projet d’exploration mené en joint-venture avec Newcrest dans le Sud est du pays. Ce projet devant nécessiter entre 6 et 8 permis ne serait plus possible, pendant que l’Etat attribue des permis à des personnes qui approchent les compagnies sur place pour tenter de les marchander.

La compagnie continue d’investir dans des projets d’exploration conçus non seulement pour prolonger la vie de la mine d’or de Tongon  mais aussi pour découvrir de nouvelles mines de classe mondiale en Côte d’Ivoire.

« La Côte d’Ivoire a besoin de plus de Tongon et cela nécessite davantage d’investissements de la part du secteur minier et du gouvernement. Il est particulièrement important d’encourager l’exploration minière et de maintenir un environnement fiscal et opérationnel capable d’attirer les investisseurs internationaux et les promoteurs miniers.

Les avantages d’une industrie minière croissante et durablement rentable pour le pays sont énormes et le gouvernement doit penser plus grand pour d’un atout aussi important », a déclaré Mark Bristow. Il exhorte le gouvernement à encourager l’investissement en facilitant l’accès aux permis aux entreprises qui ont à la fois la capacité financière et l’expertise technique pour développer l’industrie minière.  

 

Emmanuel Akani 


Source: Minutes Eco

Publicité

SONDAGE

Emergence de la Côte d'Ivoire en 2020, est-ce possible?







Nombre de votes:68 Resultat Archive


PORTRAIT


Alain Kouadio

PDG du Groupe Kaydan

Alain Kouadio a toujours fait de l’entrepreneuriat en Côte d’Ivoire son cheval de bataille. Il a occupé les fonctions d’Administrateur et Vice-président (de 2013 à 2017) de la Confédération des Grandes Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) en charge de la stratégie de l’Entrepren... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 08-7510-51
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés