Contrairement à la Côte d’Ivoire – Comment le Ghana a maintenu le prix d’achat du cacao à son niveau de 2016

Vendredi 10 Novembre 2017

Le ministre ghanéen du Travail et des relations d’Emploi, Ignacious Baffour Awuah, a pris part à la sixième réunion annuelle des partenaires de la fondation International cocoa initiative (ICI) qui s’est tenue le lundi 6 novembre 2017 à Abidjan, hôtel du Golf. Au cours des travaux, il a expliqué comment son pays a réussi à maintenir le prix du kilogramme de cacao bord champ à son niveau de 2016, malgré la chute de près de 40% du cours mondial de la spéculation. Alors que le prix du kilogramme de cacao est estimé à 1100 Fcfa au Ghana, il a été fixé à seulement 700 Fcfa en Côte d’Ivoire pour la campagne de commercialisation 2017-2018.

 « Le gouvernement qui apprécie à sa juste valeur les efforts des producteurs a mis en œuvre des mesures à l’enregistrement et à divers niveaux pour maintenir le prix d’achat à son niveau de l’année dernière », a déclaré Ignacious Baffour Awuah, qui soutient que la Côte d’Ivoire et le Ghana ont une vision partagée quant aux initiatives pour contenir les fluctuations sur le marché. Les variations parfois prononcées impactent, selon lui, le niveau de vie des producteurs qui ne reçoivent qu’une fraction du coût du cacao sur le marché international. Il a déploré le nombre considérable d’intermédiaires dans la commercialisation du cacao, qui contribuent à réduire considérablement le revenu des producteurs confrontés à des acheteurs qui leur donnent des chèques sans provision.

 Ignacious Baffour Awuah estime que le secteur est moins attrayant pour les jeunes en raison de la vulnérabilité de l’emploi, de l’inadéquation des infrastructures et du manque de protection sociale. Les producteurs sont en outre handicapés par le manque de ressources pour entretenir les plantations - par l’usage d’intrants (engrais et phytosanitaires) – et assurer l’éducation de leurs enfants.

Emmanuel Akani  


Source: Minutes Eco

Publicité

SONDAGE

Le gouvernement ivoirien vient de décider de la limitation de l'âge des véhicules importés en Côte d'Ivoire. Qu'en pensez-vous?







Nombre de votes:1 Resultat Archive


PORTRAIT


BAKAYOKO Mohamed Lamine

Directeur gérant du Groupe AVVA

Monsieur BAKAYOKO Mohamed Lamine, le fondateur directeur gérant du Groupe AVVA a découvert l’art de la torréfaction et la passion du métier d’abord dans les geôles familiales et ensuite à l’école. Il est ingénieur agroéconomiste diplômé de l’Ecole Supérieur d’Agronomie de l’I... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 08-7510-51
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés