Agrobusiness - 15,4 milliards Fcfa payés aux souscripteurs à fin octobre

Jeudi 30 Novembre 2017

L’administrateur séquestre dans le dossier de remboursement des souscripteurs des sociétés d’agrobusiness, Koné Drissa, a indiqué que ce sont 15 342 747 676 Fcfa qui ont été payés à la dette du 24 octobre 2017, sur 23 880 255 602 Fcfa affectés au paiement, pour un montant disponible de 25,4 milliards Fcfa et un montant total à payer de 100 milliards Fcfa. 64,2% des ressources affectées à paiement ont bénéficié à 19 621 souscripteurs, soit 40,21% des 48 799 enrôlés dans l’ensemble. Des ressources additionnelles glanées sur des comptes de agronomix, pour plus d'un milliard Fcfa, et une autre compagnie pour 375 millions.

1674 souscripteurs déjà enrôlés n’ont pas encore perçu leur virement. Ce qui représente un montant de 652 373 335 Fcfa. Le total de personnes qui se sont engagées à se faire payer, qu’elles l’aient été ou qu’elles soient en instance de paiement à la date du 24 octobre, sont au nombre de 21 295, soit 43,6% des enrôlés. Les montants engagés sont évalués à 15 995 121 012 Fcfa, soit 67% des ressources disponibles.

L’expert comptable Koné Drissa explique la faible mobilisation des souscripteurs pour percevoir leur dû par le faible taux de remboursement pour ce qui concerne des sociétés comme Agronomix (12,8%). Cela est d’autant plus juste que pour les sociétés d’agrobusiness dont les paiements excédaient la barre de 50%, plus de ¾ des souscripteurs ont été remboursées à ce jour. Le taux de remboursement se situe en effet autour de 76%. « Plus la ressource est disponible, plus les souscripteurs se bousculent manifestent la volonté de se faire payer », déduit l’administrateur séquestre.

9598 souscripteurs des maisons d’agrobusiness pour lesquelles le taux de remboursement est supérieur ou égal à 50%, représentant 20% des enrôlés, ont perçu plus de 12,917 milliards, soit plus de 54% des montants affectés au paiement.

Selon Koné Drissa, il y a un engouement autour de ce processus puisque de plus en plus de personnes vont aujourd’hui se faire enrôler dans les banques et se faire payer, même quand le taux est faible. « Le principe, c’est de savoir que c’est une procédure judiciaire et qu’il est important d’être déjà inscrit sur les listes. Car demain s’il y a un retournement de situation, en termes de ressources additionnelles, il va s’en suivre que ces personnes figurant sur les listes pourront avoir des compléments de remboursement », interpelle-t-il.

Pour les paiements, l’administrateur rassure qu’il n’y a pas de date butoir. Car lors que la banque a en sa possession de la liste des souscripteurs devant être payées, celle-ci doit s’exécuter. Seule la justice peut mettre fin à l’opération.

Concernant le cas des retardataires, au nombre de 3167, il a affirmé que la liste sera publiée dès ce jeudi, en fin de journée, sur le site de www.agrobusiness.ci. Dès lors que la liste est disponible, soutient-il, et que des paiements devront être faits, les souscripteurs en question devront s’adresser aux banques concernées pour recevoir leurs dus. Ils pourront donc se faire dans ce mois de décembre.

Emmanuel Akani


Source: Minutes Eco

Publicité

SONDAGE

Le gouvernement ivoirien vient de décider de la limitation de l'âge des véhicules importés en Côte d'Ivoire. Qu'en pensez-vous?







Nombre de votes:1 Resultat Archive


PORTRAIT


BAKAYOKO Mohamed Lamine

Directeur gérant du Groupe AVVA

Monsieur BAKAYOKO Mohamed Lamine, le fondateur directeur gérant du Groupe AVVA a découvert l’art de la torréfaction et la passion du métier d’abord dans les geôles familiales et ensuite à l’école. Il est ingénieur agroéconomiste diplômé de l’Ecole Supérieur d’Agronomie de l’I... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 08-7510-51
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés