Foncier rural – Vers la reprise de l’opération d’attribution des forêts déclassées de l’Agnéby Tiassa

Jeudi 21 Décembre 2017

Le premier ministre Amadou Gon Coulibaly, qui présidait ce dimanche 17 décembre 2017, à Agboville, la journée hommage au chef de l’Etat Alassane Ouattara pour ses actions de développement dans la région, a été saisi d’un certain nombre de préoccupations des populations. Des doléances adressées au chef de l’Etat, exprimées par la voix du président du conseil régional, par ailleurs député sous préfecture, M’bolo Nando Martin. « Les besoins des populations sont nombreux et variés », a interpellé le porte-parole des peuples de l’Agneby Tiassa. Mais question majeure, selon lui, reste celle du foncier rural, avec le sentiment d’injustice qui prévaut au sein des populations suite à l’attribution des forêts déclassées de la région (6 au total à Azaguié, Sikensi, Agboville) essentiellement à des acquéreurs venus d’ailleurs. Alors que des fils et fils de la région ont fait des demandes qui sont restées sans suite. « Des commissions départementales d’attribution ont été installées mais les populations locales et autochtones n’y ont pas été suffisamment associées. Les forêts déclassées ont été attribuées et sont exploités par des personnes non originaires de la région, au détriment des populations riveraines. Nous sollicitons l’appui du chef de l’Etat pour que soit reprise de la délimitation, de la détermination des superficies et de l’attribution des terres. C’est là une préoccupation majeure des populations et dont le règlement de cette question contribuera à renforcer la cohésion sociale dans la région », a interpellé M’Bolo Martin, soulignant qu’Alassane Ouattara a déjà été saisi de cette question.

 

Les assurances d’Amadou Gon Coulibaly

Le chef du gouvernement à qui il s’adressait n’aura pas tergiversé sur la question. Conscient de l’importance de la forêt pour la région de l’Agneby Tiassa qui est un pole économique en construction, Amadou Gon Coulibaly a dit avoir pris bonne note. Relevant que la question est actuellement traitée au niveau de la grande Médiature, il a souhaité que les préoccupations des populations soient prises en compte, afin de continuer de faire de la région un creuset du brassage des peuples.

De façon globale, dira M’bolo Martin, la région de l’Agneby Tiassa n’a pas été oubliée par Alassane Ouattara. Des doléances qui lui ont soumises en mai 2015, lors d’un déplacement à Agboville, un nombre ont été traduits en actes. Il en va ainsi de la construction de la préfecture de région, du bitumage de km de voirie à Agboville sur 10 km accordées, de la nomination des sous préfets, d’Aboudé, Anaguié et Attoukrou, du bitumage de la voie Sechi-Rubino, le centre de secours de N’zianouan et la construction de l’hôpital Saint Jean Baptiste de Bodo. Il y a également la mise en place d’un fonds de 15 milliards Fcfa pour régler définitivement les problèmes d’eau potable auxquels sont confrontées les populations de l’Agneby Tiassa et la construction très bientôt du nouveau lycée d’Agboville, les charges foncières ayant été purgées.

« Si tout cela a été possible, c’est parce que vous avez su créer un climat de paix et de cohésion sociale », a affirmé le Premier ministre, qui a accueilli avec fierté la reconnaissance des peuples Abbey, Krobou, Abidji, Agni et Baoulé au chef de l’Etat pour toutes actions de développement mais aussi pour la nominations des fils et filles de la région à de hautes fonctions dans l’appareil de l’Etat. Parmi eux, le ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandaman, le directeur général de l’Agence de gestion des routes (Ageroute), Demba Pierre N’gou, le directeur général de la Poste de Côte d’Ivoire, Gnamba Isaac, du directeur de cabinet du Premier ministre,  Ahoutou Koffi Emmanuel, etc.

Amadou Gon Coulibaly a pris bonne note également des autres doléances formulées par M’bolo Martin, portant sur l’érection de Rubino, Azaguié et une localité du pays krobou en département, la réhabilitation de l’axe Abidjan-Agboville, le bitumage de 5 km de voirie à Sikensi, Taabo, TIassalé et le reliquat de 4 km pour Agboville, le chef-lieu de région.

Emmanuel Akani

 


Source: Minutes Eco

Publicité

SONDAGE

Le décret portant interdiction d’importer des véhicules de 5, 7 et 10 ans d’âge sur le territoire national est entré en vigueur depuis le 1er juillet 2018. Votre avis?







Nombre de votes:159 Resultat Archive


PORTRAIT


Alain Kouadio

PDG du Groupe Kaydan

Alain Kouadio a toujours fait de l’entrepreneuriat en Côte d’Ivoire son cheval de bataille. Il a occupé les fonctions d’Administrateur et Vice-président (de 2013 à 2017) de la Confédération des Grandes Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) en charge de la stratégie de l’Entrepren... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 08-7510-51
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés