Création d’entreprises innovantes - Le patronat exhorté à créer un fonds pour la valorisation des résultats de la recherche

Samedi 13 Janvier 2018 / Bakayoko Ly-Ramata, ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr Ly-Ramata Bakayoko, a profité de la publication des résultats de la 4èmeédition du prix du patronat pour l’innovation pour appeler la Confédération générale des entreprises (CGECI) à « passer à un niveau supérieur » de son accompagnement au secteur de la recherche. Son idée : la mise en place par le patronat d’un Fonds pour la science, la technologie et l’innovation en vue d’accompagner la création de start-up et d’entreprises innovantes à partir de la recherche et de l’innovation. Cela contribuerait, selon l’universitaire, à renforcer le tissu industriel et à créer de la richesse, donc des emplois.

« La valorisation des résultats de la recherche requiert des moyens éminemment importants. Après les trois premières éditions du prix qui ont révélé de grands talents de chercheurs, d’inventeurs et d’innovateurs, il est important de consolider le partenariat public-privé pour traduire les résultats valorisables de la recherche en de nouveaux produits du marché », a-t-elle interpellé. Il s’agit de mobiliser des ressources conséquentes en vue de transformer les résultats primés en produits et services commercialisables à grande échelle, à travers des entreprises innovantes, pourvoyeuses d’emplois durables et décents.

Pour le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le prix du patronat vient compléter ce dispositif par le financement des activités de recherche et d’innovation. Il permet de créer une synergie entre le monde de l’entreprise et le monde de la recherche par la constitution d’un vivier d’inventeurs, d’innovateurs et de chercheurs, qui prennent en compte les besoins des entreprises.

Le prix spécial du prix du patronat 2016, d’une valeur de 10 millions Fcfa, a été remporté par Kouassi Kouadio Adolphe, ingénieur qui a présenté des travaux portant sur la dépollution des eaux usées. Trois premiers prix, d’une valeur de 5 millions Fcfa chacun, sont revenus respectivement au Pr Koné Daouda, enseignant à l’université FHB de Cocody, qui a créé un bio pesticide, à Saboa Behi Jean Marc Oulaï et Coulibaly Lacina, qui a inventé un jeu éducatif axé sur la maitrise des programmes scolaires.

Trois prix d’encouragement d’une valeur de deux millions chacun ont également été attribués. Ces lauréats sont Mme Bamba Biti, autodidacte et phytothérapeute qui a créé un produit utilisé dans le traitement du diabète, Pr Emeruwa Adjikeme, pour avoir créé une machine de recyclage des déchets plastiques et Aka Kouamé  Isaac, auxiliaire en cosmétologie qui a inventé une crème à base d’aloès pour le traitement de problèmes dermatologiques.

 

Edouard Amichia 


Source: Minutes Eco

Publicité

SONDAGE

Emergence de la Côte d'Ivoire en 2020, est-ce possible?







Nombre de votes:17 Resultat Archive


PORTRAIT


Alain Kouadio

PDG du Groupe Kaydan

Alain Kouadio a toujours fait de l’entrepreneuriat en Côte d’Ivoire son cheval de bataille. Il a occupé les fonctions d’Administrateur et Vice-président (de 2013 à 2017) de la Confédération des Grandes Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) en charge de la stratégie de l’Entrepren... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 08-7510-51
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés