Apurement de la dette intérieure – 911 milliards Fcfa payés aux fournisseurs et prestataires de l’Etat à fin décembre 2017 (Adama Koné)

Samedi 13 Janvier 2018 / Koné Adama, ministre de l'économie et des finances

Le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné, a profité de la traditionnelle cérémonie d’échange des vœux du nouvel an avec les personnels du cabinet et des structures sous tutelle pour dresser le bilan des activités au cours de l’année 2017. Un bilan « globalement satisfaisant de la gestion 2017 » qui s’est traduit par un taux de réalisation de 94% du plan d’actions prioritaires du gouvernement en son volet économie et finances. « L’évolution du PIB devrait se situer à 8,1% en 2017, en dépit des fortes tensions sociales ainsi que de la baisse du cours mondial du cacao. Cette bonne tendance devrait se poursuivre avec un taux de croissance projeté à 8,3% en 2018 », s’est félicité Adama Koné.

L’objectif de mobilisation des ressources financières sur le marché des capitaux assigné au ministère dans le budget 2017, fixé à 1296,8 milliards Fcfa, a été atteint. Ainsi, à fin décembre 2017, ce sont environ 851,3 milliards Fcfa qui ont été mobilisés sur le marché sous-régional. Quand l’opération d’eurobond réalisée en deux tranches a permis de mobiliser 1,250 milliard de dollar US pour la première et 625 millions d’euros pour le second. Par ailleurs, la mise en œuvre des mesures nécessaires, sous la coordination du ministère, a permis de mobiliser des appuis budgétaires auprès des partenaires bilatéraux et multilatéraux de l’ordre de 331 milliards Fcfa.

 

Faire tourner l’économie et d’impulser la dynamique de création de richesses

Au titre de la dette intérieure, grâce à ces ressources qui ont servi en grande partie à financer les chantiers prévus au programme national de développement (PND), c’est plus de 911 milliards Fcfa qui ont été versés à plus de 8914 fournisseurs et prestataires, à fin décembre 2017, sur l’ensemble du territoire national. En dépit du contexte difficile. Ce qui a permis, selon le ministre Adama Koné, de faire tourner l’économie et d’impulser la dynamique de création de richesses.

En outre, la mise en œuvre satisfaisante du programme économique et financier, confirmées par les deux missions d’évaluation du FMI, a profité à la Côte d’Ivoire, qui a bénéficié de deux tirages spéciaux auprès cette institution de Bretton Woods, d’un montant d’environ 161 milliards Fcfa.  Aussi, dans le cadre du compact bilatéral avec l’Allemagne, le pays a bénéficié d’une enveloppe de 100 millions d’euros au titre de l’année 2017. Sans compter un don d’environ 315 milliards Fcfa dans le cadre du programme compact du Millenum challenge corporation (MCC).

 

« Des défis énormes mais à notre portée »

En dehors de ces actions, Adama Koné a énuméré la panoplie d’actions qui ont permis de construire un cadre macroéconomique solide et mettre en œuvre les réformes nécessaires pour maintenir la dynamique de croissance. La mise en œuvre de la réforme du secteur financier, qui devrait s’accélérer en 2018, avec l’élaboration d’une stratégie de développement de la finance numérique ; la réforme du secteur de la microfinance également ; l’assainissement de l’environnement des affaires, etc. dans l’ensemble, des actions déjà engagées mais devant être poursuivies pour atteindre les objectifs fixés.

Au cours de gestion 2018 au cours de laquelle le ministère entend placer le développement et la promotion des outils de financement alternatif au cœur de son action, quatre axes prioritaires ont été définis. A savoir la conduite du programme économique et financier, la mobilisation des ressources sur le marché financier, la mise en œuvre de la réforme du secteur financier et l’accompagnement du secteur privé.

Séance tenante, le ministre de l’Economie a instruit le directeur général du Trésor et de la comptabilité publique, Assahoré Konan Jacques, de mettre en place un plan de mobilisation conforme à l’ensemble des engagements de l’Etat, et pouvant permettre de réaliser efficacement les objectifs de sollicitations des marchés financiers. « Les défis sont énormes mais à notre portée », a lancé Adama Koné qui exhorte l’ensemble des services sous tutelle à jouer pleinement leur partition, pour relever ces défis.

Par la voix du directeur de cabinet, Adama Coulibaly, les personnels ont salué le leadership et le management participatif du ministre dont les résultats sont aujourd’hui reconnus tant au plan national qu’international. Ainsi, face aux chocs internes et externes auxquels elle a été confrontée, l’économie ivoirienne s’est révélée résiliente grâce à sa diversification et à ses atouts infrastructurels qu’il convient de renforcer. Adama Coulibaly a pour finir traduit  l’engagement des personnels à mettre en œuvre le plan d’actions opérationnelles pour l’année 2018, découlant des orientations et priorités du ministre.

 

Emmanuel Akani 


Source: Minutes Eco

Publicité

SONDAGE

Emergence de la Côte d'Ivoire en 2020, est-ce possible?







Nombre de votes:10 Resultat Archive


PORTRAIT


Alain Kouadio

PDG du Groupe Kaydan

Alain Kouadio a toujours fait de l’entrepreneuriat en Côte d’Ivoire son cheval de bataille. Il a occupé les fonctions d’Administrateur et Vice-président (de 2013 à 2017) de la Confédération des Grandes Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) en charge de la stratégie de l’Entrepren... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 08-7510-51
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés