Annexe fiscale 2018 : le gouvernement relance les discussions avec le secteur privé

Samedi 20 Janvier 2018

Le Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo, affiche sa volonté de ne pas laisser prospérer la crise qui prévaut avec le secteur privé ivoirien au sujet de l’annexe fiscale 2018.

A cet effet, le vendredi 19 janvier 2019, en fin d’après-midi, en compagnie du Directeur de cabinet de la Primature, Ahoutou Koffi, du Conseiller spécial de la Primature, Lambert Kessé Feh, du Directeur général des Impôts, Ouattara Sié Abou, le Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, a rencontré au 20ème étage de l’immeuble Sciam, la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (Cgeci), la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire, la Fédération ivoirienne des petites et moyennes entreprises (Fipme).

Situant le contexte de la réunion, Monsieur Sanogo qui a d’entrée remercié le secteur privé ivoirien pour sa présence, a expliqué qu’il s’agit de plancher sur les incompréhensions relatives à l’annexe fiscale 2018. Surtout que le Président de la république, SEM Alassane Ouattara, a demandé d’approfondir les discussions avec le patronat ivoirien sur les points d’achoppement. « Des préoccupations ont été exprimées par le secteur privé relativement à l’annexe fiscale 2018. Le dialogue entre le gouvernement et le secteur privé a toujours existé. L’objectif de cette rencontre est de permettre le déroulement normal de l’activité économique, la création de richesse. La présence du patronat ivoirien et des chambres consulaires à cette rencontre permettra de trouver des solutions pour le bonheur des populations et des entreprises », a précisé Monsieur Sanogo.

Au terme de cette première réunion, le Secrétaire d’Etat, a salué la poursuite d’un dialogue fécond sur cette loi des finances. Selon lui, les discussions entamées devraient contribuer à faire évoluer les choses au mieux pour favoriser une meilleure création de richesses. « Le dialogue va se poursuivre après cette première rencontre à l’effet de trouver des solutions idoines qui devrait intervenir au plus tard au terme de la semaine prochaine », a informé Moussa Sanogo.

Quant au Président de la Cgeci, Jean-Marie Ackah, il s’est réjoui de cette rencontre qui dénote de l’existence du partenariat entre l’Etat et le secteur privé. « Dans un partenariat, il peut y avoir des incompréhensions. Nous avons donc discuté de ces incompréhensions. Je remercie au passage le Président de la République et le Chef du Gouvernement. Les sujets que nous venons d’aborder sont des sujets techniques et cela nécessite un peu de temps. Nous allons continuer de travailler avec le Gouvernement et je suis convaincu que nous arriverons à des conclusions satisfaisantes pour notre pays », a rassuré le président du patronat ivoirien. Le Gouvernement et le secteur privé ont donc décidé de se retrouver la semaine prochaine pour poursuivre les discussions, après ce premier round.

Max Lincoln


Source: Minutes Eco

Publicité

SONDAGE

Le décret portant interdiction d’importer des véhicules de 5, 7 et 10 ans d’âge sur le territoire national est entré en vigueur depuis le 1er juillet 2018. Votre avis?







Nombre de votes:85 Resultat Archive


PORTRAIT


Alain Kouadio

PDG du Groupe Kaydan

Alain Kouadio a toujours fait de l’entrepreneuriat en Côte d’Ivoire son cheval de bataille. Il a occupé les fonctions d’Administrateur et Vice-président (de 2013 à 2017) de la Confédération des Grandes Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) en charge de la stratégie de l’Entrepren... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 08-7510-51
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés