Mobilisation des ressources sur le marché des capitaux - Le Trésor public réalise une plus-value de 51,9 milliards Fcfa

Vendredi 02 Février 2018

Le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné, s’est satisfait ce jeudi 1er février 2018, à Yamoussoukro, de la contribution du Trésor public à l’atteinte des objectifs du gouvernement. Il a salué, à l’ouverture du bilan séminaire 2017 et perspectives 2018 des actions du Trésor public, les « bonnes performances économiques du Trésor public au cours de l’année 2017, avec une mobilisation de ressources sur le marché financier sous régional et international conformément aux attentes du gouvernement. » Il ressort du bilan que les ressources mobilisées sur le marché des capitaux s’élèvent à 1348,8 milliards de FCFA sur un objectif budgétaire de 1296,8 milliards de Fcfa, soit une plus-value de 51,9 milliards de FCFA.

Dans le cadre de la diversification de ses instruments et méthodes, le Trésor public également mené deux innovations majeures jamais réalisées sur le marché monétaire de l’UEMOA. Celles-ci ont consisté à émettre des obligations synthétiques qui fait de la Côte d’Ivoire le premier Etat de l’Union à émettre des titres de 7 ans et 10 ans in fine, et à réaliser une opération de gestion active de la dette à travers le rachat réussi de 90,3 milliards de bons du Trésor. Environ 851,3 milliards de Fcfa ont été mobilisés  sur le marché sous régional et 445,5 milliards de Fcfa sur le marché international.

 

La dette flottante passe de 305,7  à 230,7 milliards Fcfa

En termes de couverture des engagements de l’Etat, précise le directeur général du Trésor et de la comptabilité publique, « il n’y a pas eu d’accumulation d’arriérés au titre de la dette extérieure et de la dette financière, conformément au Programme économique et financier de l’Etat.»       

Par ailleurs, 911 milliards de Fcfa ont été payés à 8914 fournisseurs et prestataires de l’Etat sur l’ensemble du territoire nationale. Mais le niveau de paiement de la dette fournissuers, contenue dans un maturité de 90 jours, se situe à 1117,9 milliards  quand l’on tient compte des collectivités territoriales et des établissements publics nationaux (EPN). « Mieux, souligne Assahoré Konan Jacques, la dette flottante devrait ressortir à un niveau en dessous de l’objectif du Programme, à savoir 230,7 milliards contre un niveau de 305,7 milliards en 2016. » Le Trésor public a donc relevé le défi du paiement, à bonne date, des créances des opérateurs économiques afin de garantir le développement du secteur privé, la création d’emplois et d’impulser la dynamique la création de richesse.

 

2018 sous le signe de l’optimisation des ressources intérieures

 En termes de perspectives, c’est 1310 milliards Fcfa qui a été fixé au Trésor public pour assurer le financement effectif du budget de l’Etat. Pour relever le défi, le Trésor public a décidé de placer l’année 2018 sous le signe de l’optimisation des ressources intérieures, dans le droit fil des orientations gouvernementales. Cela se traduira concrètement par le renforcement des performances sur le marché des capitaux, le renforcement de la mobilisation des recettes fiscales, l’amélioration du recouvrement des recettes non fiscales, l’optimisation des ressources des collectivités territoriales et des établissements publics nationaux, l’accroissement de la mobilisation de l’épargne privée.

Cette stratégie permettra au Trésor public, rassure-t-il, de contribuer plus significativement au financement du budget de l’Etat et de ses démembrements à partir du potentiel interne qui présente le triple avantage de la pérennité, de l’accessibilité et de l’autonomie de gestion.

Outre l’optimisation des ressources intérieures, Assahoré Konan Jacques compte mettre un accent particulier sur la culture de la qualité au sein de la régie financière. Le management de la qualité représente aujourd’hui un atout majeur pour les Administrations publiques, dans un environnement de plus en plus exigeant, a-t-il noté, soulignant la nécessité pour toute administration d’affiner ses méthodes de gestion en vue de mieux répondre aux attentes des usagers.

Emmanuel Akani 


Source: Minutes Eco

Publicité

SONDAGE

Comment avez-vous trouvé le premier ministre Gon Coulibaly lors de la conférence de presse du mercredi 14 février 2018?








Nombre de votes:39 Resultat Archive


PORTRAIT


Jean-Claude Brou

Ministre ivoirien de l\'industrie et des mines

Actuel ministre ivoirien de l'industrie et des mines, Jean-Claude Brou succédera au Béninois Marcel De Souza à la présidence de la commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) dès mars 2018. Avant son entrée au gouvernement, en qualité de minist... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 08-7510-51
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés