Affaire Probo Koala - Les victimes des déchets toxiques réclament 706 milliards Fcfa à Trafigura (Claude Gohourou)

Mercredi 07 Février 2018 / Claude Gohourou

Le président de la Coordination des victimes des déchets toxiques de Côte d’Ivoire (CNVDTCI), Claude Gohourou, a salué le samedi 3 février 2018, à la maison de la presse au Plateau, la publication il y a quelques jours d’un rapport de l’ONU sur l’impact de ces produits toxiques déversés dans la ville d’Abidjan et banlieue en 2006. Si les experts onusiens avancent qu’au niveau des sols et des eaux, il n y a plus de risque de contamination, ils demandent par contre de mettre en place rapidement un centre de veille pour la prise en charge médicale des victimes de la pollution de plusieurs sites de la ville d’Abidjan, suite au déversement de produits hautement toxiques par le Probo Koala, un bateau battant pavillon panaméen.

Pour Claude Gohourou, l’ONU - qui vient ainsi de reconnaitre que les populations ivoiriennes ont été exposées pendant de longues à ces produits dangereux - doit interpeller Trafigura sur ses responsabilités dans la prise en charge des victimes sont certaines porteront des séquelles à vie. Aussi appelle-t-il le gouvernement – qui a mené à bien le plan de stockage et de ramassage des produits polluants  - à appuyer les actions des victimes qui se battent devant les tribunaux internationaux pour obtenir réparation.

La coordination de Claude Gohourou, qui a déjà remporté une première victoire devant le tribunal de Londres avec le cabinet Led and Co réclament à Trafigura des dédommagements de l’ordre de 706 milliards Fcfa pour 220 individus recensés. Ce qui suppose une réparation de l’ordre de 5,1 millions Fcfa par personne. Un montant qui devrait être revu à la hausse pour atteindre le niveau de 20 millions Fcfa si l’on tient compte du rapport de l’ONU qui a montré que pendant au moins onze ans, les populations de la ville d’Abidjan ont été exposés à de graves risques de contamination. « Des cas de cancer, de problèmes de peau ou de respiration chronique, de malformation de bébé et autres ont été engendrés par ce scandale écologique », a fait remarquer Claude Gohourou, qui a divulgué un mémoire élaboré part le docteur Ahipo Paul Amédée déterminant la nature des produits déversés et les manifestations cliniques observées chez les populations qui en ont été exposés. Le contenu de ce rapport publié en 2006 sur la base duquel le cabinet anglais a remporté une victoire contre Trafigura devant les juridictions anglaises.

Pour la prise en charge des victimes, il appelle l’ONU à appuyer sa coordination dans la réalisation d’un projet qu’elle initie relatif à la construction d’un hôtel médical dédié. Ce projet devrait être réalisé sur une superficie de 5000 ha dans la banlieue abidjanaise.

« Il n’y a plus d’obstacle au dédommagement des victimes », a déclaré Claude Gohourou qui annonce l’arrivée à Abidjan, en mars prochain, des avocats de la coordiantion qui poursuit Trafigura devant deux tribunaux déclarés compétents pour connaitre l’affaire. Il s’agit du tribunal d’Amsterdam et du tribunal de Paris devant lequel une action en pénal est engagé contre les dirigeants de Trafigura. Le 9 mars au plus tard, les contrôles entrepris aux fins d’arrêter une liste définitive auront pris fin.

Emmanuel Akani 


Source: Minutes Eco

Publicité

SONDAGE

Le décret portant interdiction d’importer des véhicules de 5, 7 et 10 ans d’âge sur le territoire national est entré en vigueur depuis le 1er juillet 2018. Votre avis?







Nombre de votes:84 Resultat Archive


PORTRAIT


Alain Kouadio

PDG du Groupe Kaydan

Alain Kouadio a toujours fait de l’entrepreneuriat en Côte d’Ivoire son cheval de bataille. Il a occupé les fonctions d’Administrateur et Vice-président (de 2013 à 2017) de la Confédération des Grandes Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) en charge de la stratégie de l’Entrepren... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 08-7510-51
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés