Impôts et douanes - Moussa Sanogo fait de l’amélioration de la qualité de service une priorité

Samedi 01 Mai 2021 / Le ministre Moussa Sanogo reçoit les engagements du DG des douanes, Da Pierre Alphonse

La qualité des services fournis aux usagers-clients de l’administration fiscale et de l’administration douanière tient à cœur au ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo. Il part en guerre contre des actes et comportements de nature à ternir l’image de l’administration financière, en dépit des efforts déployés pour la rendre moderne et modèle. C’est pourquoi il a procédé ce vendredi 30 avril 2021, à l'immeuble Sciam, au Plateau, au lancement d’une campagne pour l'amélioration de la qualité du service public à la direction générale des Impôts et à la direction générale des douanes. Le ministre l’a fait en présence de représentants des organisations professionnelles du secteur privé, notamment la FIPME, dont il a repris les récriminations à son compte. « Je voudrais prendre votre organisation à témoin de notre engagement à améliorer la qualité du service rendu à l’usager. Vous êtes les créateurs de la richesse que collectent les administrations fiscale et douanière. De ce fait, vous avez droit aux meilleurs égards », a déclaré Moussa Sanogo. Il a envoyé un signal fort aux agents de ces deux importantes régies financières qu’il a sensibilisés aux enjeux de la modernisation des administrations publiques. Aussi le ministre a-t-il endossé l'engagement solennel pris par le directeur général des impôts, Ouattara SIe Abou, et celui des douanes, le général Dah Pierre Alphonse, devant les représentants du secteur privé, de poser des actes concrets en vue de l'amélioration de la qualité des services pour arriver à des résultats perceptibles à brève échéance. C’est ce qu’attendent d’eux les usagers-clients et le ministre, qui a prévenu qu’il fera personnellement le suivi permanent des indicateurs de la qualité de service. « Nous devons tous accepter de ne pas subir les indélicatesses de brebis galeuses. Cela demande de votre part une bonne prise en main de vos collaborateurs et le bannissement de l’impunité », a fait remarquer Moussa Sanogo. Les deux directeurs généraux ont remis chacun au ministre un plan d'actions à cours, moyen et long terme dont la mise en application débutera dans les prochains jours. Mais avant, ils ont tenu à montrer que beaucoup a été fait ces dernières années pour améliorer la qualité de service au sein des deux administrations. Ils ont également rappelé les actions menées de part et d’autre en vue de promouvoir les bonnes pratiques et le respect des règles d’éthique et de la déontologie par les agents dans l’exécution de leur mission. « L’amélioration de la qualité de service fourni aux usagers-clients constitue pour l’administration fiscale un défi permanent. C’est un impératif pour la DGI qui une administration de collecte des impôts et taxes qui une obligation de résultat », a rassuré Ouattara Sié Abou. Il a détaillé son plan d’actions pour lutter contre les comportements déviants allant de l’accueil au traitement des dossiers et annoncé une tournée dans toutes les directions de la DGI pour promouvoir à nouveau les bonnes pratiques. Comme lui, le DG de la douane, Dah Pierre Alphonse, a expliqué que des initiatives fortes ont été prises pour inciter les agents au travail bien fait, de concert avec les usagers. Mais il admet que sans doute, les insatisfactions n’ont pu être totalement jugulées. C’est pourquoi il s’engage à mettre en œuvre rigoureusement un « plan d’actions » qui se traduira entre autres par des actions de masse sur l’ensemble du territoire douanier. Emmanuel Akani


Publicité

SONDAGE

Dossier des 18 000 tonnes de riz avarié : le Chef de l'Etat a donné instructions aux Ministres de prendre toutes les sanctions contre les responsables au terme de l'enquête. Qu'en pensez-vous?







Nombre de votes:301 Resultat Archive


PORTRAIT


Nina Keita

Directeur général adjoint de la GESTOCI ( Société de Gestion des Stocks pétroliers de Côte d’Ivoire) depuis le 19 juin 2019

Originaire de Côte d’Ivoire et titulaire d’un MBA de la Columbia Business School obtenu en 2018 et d’un master de l’Ecole supérieure des sciences commerciales d’Angers. Nina a débuté sa carrière dans l’industrie de la mode, devenant l’égérie de marques prestigieuses telles ... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 45-4010-10
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés