Logistique et entreposage des marchandises – Des jeunes cadres ivoiriens ouvrent un port sec à Bouaflé

Lundi 11 Octobre 2021
La Société de dédouanement maritime et aéroportuaire (SDMA) a ouvert depuis peu à Bouaflé, chef-lieu de la Marahoué, dans le centre du pays, une plateforme logistique ou port sec construite sur une superficie de 4 hectares. Cette infrastructure est composée de 3500 m2 d’entrepôts et d’un parking de 9000 m2 et des pavés qui occupent 18000 m2 dont 8000 m2 ont été déjà loués par un client.  La plateforme a été inaugurée le samedi 9 octobre 2020, en présence du conseiller spécial du secrétaire d’Etat auprès du ministre des Transports chargé des Affaires maritimes, Patrice Guéhi.. Au nom du Dr Serey Doh Célestin, il a apporté le soutien de l’Etat à la société qui vient ainsi aider à désengorger le port d’Abidjan où tous les logisticiens ne peuvent disposer d’entrepôts parce qu’il est surchargé.Le directeur général de SDMA, l’ancien banquier Emile Gnagra, a indiqué que l’investissement estimé à 1,7 milliard Fcfa a permis de construire à Bouaflé ce port sec qui était au départ un simple parking construit pour les gros camions qui obstruaient la route aux alentours de l’usine de Solibra. Aujourd’hui, un entrepôt de 2000 m2 est sorti de terre, un second de 1500 m2 en construction et qui devrait être disponible en novembre prochain. Tous sont déjà occupés alors que les besoins des entreprises restent énormes.De plus, la société portée par des jeunes cadres ivoiriens veut parallèlement accompagner l’Etat dans la création de la Bourse des matières premières dont le projet a été confié à la Bourse régionale des matières premières (BRVM). Emile Gnagra et ses associés ont décidé en effet de répondre à l’appel à l’appel de l’Etat qui, à travers l’Autorité  de régulation des récépissés d’entreposage (ARRE), encourage les acteurs du secteur privé à créer des entrepôts pour assurer l’approvisionnement régulier des sociétés industrielles en matières premières.Cette ambition accentue les besoins d’investissement de la société dont le directeur général a formulé une demande expresse à l’endroit du préfet et du maire de Bouaflé : « Nous faisons la location d’entrepôts dans lesquels les clients mettent ce qu’ils veulent.  Mais après, nous allons faire de l’entreposage, qui consistera à nous charger des marchandises que les clients voudront nous confier. Pour cela, nous formulons une demande de 4 hectares de terre pour l’extension de nos installations. Déjà, on a un gros client, un industriel qui veut créer sa plateforme ici à Bouaflé et nous allons l’accompagner en construisant une plateforme où nous ferons de l’entreposage. »A cette demande, une réponse favorable a été accordée sans attendre par le maire Lehié Bi Lucien qui salue la construction à Bouaflé de ce port qui donne à la ville une force économique inouïe et en fait un carrefour incontournable. La plateforme emploie au total 71 personnes et pour l’aménagement du site, ce sont 300 emplois directs, indirects ou saisonniers qui ont profité à des jeunes de la région.Par ailleurs, la société a constaté qu’il y a un besoin énorme en matière de logistique au niveau de l’ouest et au nord du pays et elle entend déployer ses services dans ces zones pour aider les entreprises à développer leurs activités. « Sur cette plateforme logistique, nous avons installé un pont bascule de 18m, de sorte que les marchandises pourront être empotés sur place et acheminés directement aux ports d’Abidjan et de San Pedro. Une fois ce projet réussi, nous comptons répéter l’expérience ailleurs, notamment à Yamoussoukro, Abengourou, à Abidjan et à San Pedro », a laissé entendre Emile Gnagra. Pour sa part, le préfet de région de la Marahoué, préfet de Bouaflé, Gueu Gonbagui Georges, a exprimé sa fierté de savoir que ce projet ambitieux est conduit par des jeunes ivoiriens./////////////////////////// Emmanuel Akani, envoyé spécial à Bouaflé 

Publicité

SONDAGE

Dossier des 18 000 tonnes de riz avarié : le Chef de l'Etat a donné instructions aux Ministres de prendre toutes les sanctions contre les responsables au terme de l'enquête. Qu'en pensez-vous?







Nombre de votes:329 Resultat Archive


PORTRAIT


Solomon Mugera

Directeur de la communication de la BAD

M. Mugera, un ressortissant kenyan est un journaliste et gestionnaire de médias chevronné avec plus de 20 ans d'expertise à l'échelle internationale. M. Mugera qui a travaillé pour la British Broadcasting Corporation (BBC) Africa, a présidé la plus grande expansion de la BBC sur le continent ... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 45-4010-10
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés