Business Forum UE-CEDEAO 2022 à Abidjan – Jean-Marie Ackah traduit les attentes des secteurs privé ivoirien et africain aux Européens

Lundi 22 Novembre 2021
La Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) organise, en partenariat avec le Ministère Délégué en Charge de l’Intégration Africaine et l’Union européenne, les 19 et 20 mai 2022, à Abidjan, un forum des affaires Afrique de l’Ouest-Union européenne dont le thème est : « Transformation des économies d’Afrique de l’Ouest à travers un partenariat renforcé entre les secteurs privés européen et ouest-africain ». Cofinancé par la Côte d’Ivoire et l’Union européenne, ce forum d’affaire s’inscrit dans le cadre de la phase 2 du Programme d’Appui à la compétitivité et à l’Intégration Régionale (PACIR 2). Le forum dont le lancement a eu lieu le vendredi 19 novembre 2021, à l’Hôtel Radisson Blu d’Abidjan-Port-Bouët, a pour objectif de créer les conditions pour le renforcement de partenariat d’affaires entre les secteurs privés ouest-africain et européen, en vue du développement des chaines de valeur locales à fort potentiel de transformation économique. A cette occasion, il s’est tenu un panel de haut de niveau regroupant les principaux acteurs du projet, qui ont pu exprimer leurs attentes et leur volonté de mobiliser les secteurs privés européen et ouest-africain autour du forum. Ainsi, le ministre ivoirien auprès du ministre des Affaires étrangères chargé de l’Intégration africaine, Alcide Djédjé, a souligné la nécessité pour l’Union européenne et les pays africains de se « mettre ensemble pour rendre plus fort le secteur privé qui doit constituer la base d’un partenariat durable, avec des capitaux mixtes. » L’objectif du gouvernement ivoirien, dira-t-il, c’est de rendre son secteur privé assez fort, conformément à l’ambition du pays de renforcer son leadership en Afrique de l’ouest et d’être un hub pour l’investissement direct européen. Pour sa part, l’ambassadeur de l’Union européenne en Côte d’Ivoire, Jobst von Kirschmann, dira que l’Europe veut plus de commerce avec l’Afrique, plus d’investissements, et accompagner l’économie africaine dans la création d’emplois, surtout pour la jeunesse. « C’est avec le secteur privé que nous pouvons y arriver. Nous voulons amener les entreprises européennes à venir investir en Afrique, pour faire des investissements et accroitre le commerce avec le continent africain », a déclaré le diplomate européen. Quant à lui, Jean-Marie Ackah, Président de la CGECI et de la Fédération des organisations patronales de l’Afrique de l’Ouest (FOPAO), a traduit en trois points les attentes du secteur privé africain. Il a indiqué que ce forum doit être une occasion d’attirer davantage d’investisseurs vers la Côte d’Ivoire et les autres pays de l’Afrique de l’ouest. Aussi devra-t-il permettre « aux entreprises africaines d’avoir de meilleurs canaux pour s’exporter sur le marché européen. » Mais la plus grande attente, notera le leader du Patronat ivoirien, c’est de voir le partenariat avec l’Europe s’intensifier et se consolider avec d’autres partenariats pour arriver à un plateau beaucoup plus grand. « Notre proximité avec l’Europe peut nous permettre de passer à une entre étape de notre relation : la co-entreprise qui permettra aux hommes d’affaires européens, ivoiriens et africains de faire évoluer leurs projets vers la création d’entreprises communes. C’est la meilleure façon de pérenniser ce partenariat d’affaires », a déclaré Jean-Marie Ackah, convaincu que le forum permettra d’enregistrer des avancées dans ce sens. Du même avis, le président de la chambre de commerce européenne (Eurocham) en Côte d’Ivoire, Marc Alberola, affirme que le forum est une opportunité pour conclure des partenariats, y compris au niveau du capital. « La clé du succès, c’est que les entreprises européennes comprennent, lorsqu’elles viennent sur ce marché pour proposer des services et équipements, qu’il est important de se mettre ensemble avec les entreprises locales et n’hésitent pas à créer avec elles des joint-ventures, en faisant participer les futurs capitaines d’industries africaine au projet de construction de cette Afrique dont le marché est immense », prévient le président d’Eurocham. //////////////// Emmanuel Akani

Publicité

SONDAGE

Dossier des 18 000 tonnes de riz avarié : le Chef de l'Etat a donné instructions aux Ministres de prendre toutes les sanctions contre les responsables au terme de l'enquête. Qu'en pensez-vous?







Nombre de votes:332 Resultat Archive


PORTRAIT


Solomon Mugera

Directeur de la communication de la BAD

M. Mugera, un ressortissant kenyan est un journaliste et gestionnaire de médias chevronné avec plus de 20 ans d'expertise à l'échelle internationale. M. Mugera qui a travaillé pour la British Broadcasting Corporation (BBC) Africa, a présidé la plus grande expansion de la BBC sur le continent ... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 45-4010-10
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés