Business forum 2022 – Les Etats et les banques invités à accompagner les partenariats d’affaires entre entreprises africaines et européennes

Mercredi 22 Juin 2022

Le Business forum Afrique-Union européenne qui s’est tenu les 16 et 17 juin à Sofitel hôtel Ivoire Abidjan, a refermé ses portes sur de bonnes notes. Les travaux ont été marqués par la signature de deux protocoles d’accord : l’un entre le Mouvement des entreprises de France Internationale (MEDEFI) et l’Union des Organisations Patronales du Sahel (UPAS) ; et l’autre entre la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) et la Banque Publique d’Investissement de France (BPI).

A la clôture des travaux, Dr Vaflahi Méité, qui représentait la ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Diaspora, a indiqué que « l’Afrique doit prendre le Business forum comme une opportunité pour renforcer ses relations économiques et commerciales avec l’Union européenne. » Directeur général de la diplomatie économique au sein du ministère, il pense que « c’est à nous de faire en sorte que nous puissions, de façon structurelle, transformer nos économies pour que nous soyons compétitifs sur le marché européen qui pour nous un gros avantage, ne serait-ce que par la proximité géographique. »

Mais pour relever le défi, Vaflahi Méité prévient qu’il s’impose de travailler sur un certain nombre de piliers dont la compétitivité du secteur privé et la création d’un climat des affaires favorable, le développement des infrastructures, etc. Aussi est-il revenu sur les besoins du continent en termes de ressources humaines de qualité, de production d’énergie en qualité et en quantité, et d’accès aux  technologies de pointe.

Connaitre les risques et savoir les évaluer avant tout

Pour sa part, l’ambassadeur de l’UE en Côte d’Ivoire, Jobst Von Kirchmann, a réitéré sa foi en l’Afrique, un continent où ils conseillent aux entrepreneurs occidentaux d’investir. Pour autant, il leur demande de connaitre et savoir les calculer avant de s’engager.  Il est persuadé qu’à trois, l’UE, les gouvernements et les banques, peuvent accompagner et faciliter le processus. Surtout en aidant les banques à accompagner les entreprises, notamment le PME-PMI, par « des mécanismes qui permettent de réduire les risques des banques et rentrer. »

Aux gouvernements africains,  Jobst Von Kirchmann demandera d’être ouverts pour les entreprises et rester dans une logique d’accompagnement, de flexibilité et de volonté de réussir les investissements à capitaux mixtes. Cela est nécessaire pour donner forme aux 500 B to B enregistrées au cours du cette première édition du forum et qui montrent tout l’intérêt de sceller des relations d’affaires. Le président de la chambre de commerce européenne (Eurocham), Marc Albérola, lui également invite les gouvernements à prêter une oreille attentive aux préoccupations du secteur privé qui doit être fort pour jouer pleinement son rôle de locomotive de croissance économique.

Sur la question, il a félicité le gouvernement qui, par des actions concrètes, apporter une réponse aux questions soulevés par Eurocham, à travers les livres blancs dont le troisième é été remis au Premier ministre Patrick Achi à l’ouverture du forum. Le gouvernement ivoirien a en effet œuvre des politiques publiques qui ont permis au pays de connaitre une croissance économique tirée par son secteur privé. « La Côte d’Ivoire est un exemple et j’appelle l’ensemble des pays de la CEDEAO  à copier  cet exemple », a déclaré Marc Albérola.

Pour lui, les Africains sont des entrepreneurs-nés mais ils ont besoin qu’on leur fasse confiance et qu’on les accompagne. Si les recommandations du Business forum sont mises en œuvre, soutient le président d’Eurocham, davantage de partenariats productifs seront noués entre les secteurs privés africains et ivoiriens.

Edouard Amichia 


Publicité

SONDAGE

Dossier des 18 000 tonnes de riz avarié : le Chef de l'Etat a donné instructions aux Ministres de prendre toutes les sanctions contre les responsables au terme de l'enquête. Qu'en pensez-vous?







Nombre de votes:372 Resultat Archive


PORTRAIT


Solomon Mugera

Directeur de la communication de la BAD

M. Mugera, un ressortissant kenyan est un journaliste et gestionnaire de médias chevronné avec plus de 20 ans d'expertise à l'échelle internationale. M. Mugera qui a travaillé pour la British Broadcasting Corporation (BBC) Africa, a présidé la plus grande expansion de la BBC sur le continent ... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Distinction - L’initiative « Technologies pour la transformation de l’agriculture...

La plus grande organisation américaine de journalistes et de...

Mercredi 17 Août 2022

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 45-4010-10
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés